Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Étude spectrophotométrique de la réactivité de la matière organique

Résumé : Les interactions entre la matière organique naturelle et les phases minérales ont une grande influence sur la mobilité et la biodisponibilité des éléments traces présents dans les milieux naturels ou anthropisés. De manière à pouvoir prédire le comportement de ces cations, notamment les radionucléides, lors de ces interactions, il est nécessaire de mieux caractériser les modifications de structure et de réactivité de la de la fraction adsorbée de la matière organique à la surface du minéral mais aussi celle restant en solution. L’étude de cette sorption doit avoir lieu dans des conditions où les concentrations en matière organique, que ce soit après ou avant sorption, soient proches de celles des milieux naturels ou contaminés. L’étude par titrages potentiométriques classiques nécessite l’utilisation de solution concentrée pour une analyse fine de l’hétérogénéité de la réactivité de la matière organique. Il est donc nécessaire de développer une autre approche qui permette d’étudier les modifications fonctionnelles des matières organiques à faible concentration en solution. Le titrage spectrophotomètrique est une approche qui permet de répondre aux contraintes de l’étude de l’hétérogénéité de la matière organique en milieu dilué. Pour cela, les spectres acquis dans le domaine de l’UV-Vis d’une solution d’acide humique purifié (e.g. un analogue de la matière organique) peu concentrée (5 mg.L-1 DOC) sont étudiés en chaque point d’un titrage acido-basique (entre pH 3 et pH 11). Des spectres d’absorption différentielle sont alors calculés à différentes valeurs de pH par rapport à une valeur de pH de référence choisie en fonction du domaine de réactivité étudiée. Les spectres d’absorption différentielle présentent des caractéristiques absentes des spectres originels et qui peuvent être associées aux fonctionnalités phénoliques et carboxyliques de la matière organique. L’analyse de l’influence des variations de pH sur les spectres d’absorption différentielle permet de qualifier et quantifier la déprotonation de l’acide humique purifié utilisé lors des titrages. Par ailleurs un titrage potentiométrique est réalisé avec une concentration d’acide humique beaucoup plus élevée (0,5 à 1 g.L-1). La comparaison des résultats des deux méthodes de titrage sera discutée et la modélisation de la variabilité des signaux potentiométriques et spectrophotométriques sera faite dans le cadre du formalisme NICA-Donnan. L’objectif final est d’obtenir une fonction de transfert entre la quantité de sites obtenue par potentiométrie et les densités de site réactif en spectrophotométrie pour permettre une analyse en routine de l’approche spectrophotométrique.
Complete list of metadata

Cited literature [4 references]  Display  Hide  Download

https://hal.inrae.fr/hal-02536163
Contributor : Noémie Janot <>
Submitted on : Tuesday, April 7, 2020 - 10:43:01 PM
Last modification on : Wednesday, June 2, 2021 - 4:26:28 PM

File

Poster ResMO Janot.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02536163, version 1

Collections

Citation

Noémie Janot, Gregory Korshin, Pascal Reiller, Marc Benedetti. Étude spectrophotométrique de la réactivité de la matière organique. Matières Organiques et Environnement. Congrès national RESMO, Jan 2009, Sainte-Maxime, France. ⟨hal-02536163⟩

Share

Metrics

Record views

40

Files downloads

25