Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Etude des conditions de régénération naturelle du pin sylvestre en forêt mélangée chêne-pin de l'Orléanais

Résumé : Le mélange chêne pin est largement représenté en France et en particulier en forêt d'Orléans. Si la régénération naturelle du chêne (Quercus petraea) apparaît facilement, celle du pin sylvestre (Pinus sylvestris) est plus erratique dans ces peuplements mélangés. En dehors des problèmes de production de graines et de leur dispersion, nous analysons les conditions biotiques et abiotiques d'établissement des semis de pin. En tirant parti des trouées initiées par la tempête de décembre 1999 et d'expérimentations complémentaires en conditions semi-contrôlées de pépinière, nous étudions en particulier le rôle de la lumière et de la végétation du sous-bois. D'après la littérature, le pin est une espèce pionnière exigeante en lumière, à la différence du chêne qui y est moins sensible. Cela pourrait expliquer la réussite relative de régénération de l'un et de l'autre. Cependant aucune donnée chiffrée sur les besoins en lumière n'est disponible, au moins pour le pin. De plus la végétation du sous-bois, notamment lorsqu'elle est abondante, peut modifier la relation reliant l'établissement et la croissance du pin en fonction de la lumière disponible. Cette interférence peut se manifester directement, en interceptant une partie de l'éclairement, ou indirectement, par compétition pour l'eau ou les éléments minéraux, voire également par des effets mécaniques ou allélopathiques. Nous étudions en particulier les 3 espèces les plus abondantes et problématiques de la forêt d'Orléans en milieu acide et modérément hydromorphe : la molinie (Molinia caerulea), la callune (Calluna vulgaris) et la fougère aigle (Pteridium aquilinum). Le couvert et la densité de ces espèces évoluant en fonction de la lumière disponible, il existe une relation complexe entre la lumière incidente au-dessus de la canopée des arbres adultes, la lumière disponible dans le sous-bois, la lumière interceptée par la végétation du sous-bois et finalement celle disponible pour les semis de pin. Les expérimentations en cours, réalisées grâce au soutien de l'ONF, visent à établir cette relation, en tenant compte des principales autres variables du milieu.
Mots-clés : ORLEANS FORET
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02590399
Déposant : Migration Irstea Publications <>
Soumis le : vendredi 15 mai 2020 - 14:12:27
Dernière modification le : mardi 2 juin 2020 - 20:38:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-02590399, version 1
  • IRSTEA : PUB00023925

Collections

Citation

Philippe Balandier, G. Philippe, Y. Dumas, Noémie Gaudio, Christian Ginisty. Etude des conditions de régénération naturelle du pin sylvestre en forêt mélangée chêne-pin de l'Orléanais. Atelier "Reconstitution Après Tempête", Nancy, 4-5 mars 2008, Mar 2008, Nancy, France. pp.1. ⟨hal-02590399⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

13