Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Revue historique de l'utilisation des dispositifs enclos-exclos en milieu forestier

Résumé : Suite à l'accroissement des populations de grands herbivores, et notamment des cervidés, au cours du XXième siècle, tant en Europe qu'en Amérique du Nord, les dispositifs de type enclos-exclos sont devenus un outil commun pour les gestionnaires et les scientifiques afin d'étudier les effets des grands herbivores sur la végétation forestière. Depuis une vingtaine d'années, nous avons pu constater une augmentation considérable de ce type d'études en milieu forestier. Ces études ont fortement contribué à nos connaissances actuelles sur les effets des grands herbivores sur les écosystèmes forestiers. Nous craignons que ces études aient souvent été installées pour étudier des cas particuliers où les populations d'animaux avaient atteint de très fortes densités ou pour étudier des espèces emblématiques. Au travers d'une revue bibliographique nous essayons de répondre aux questions suivantes : (1) Les dispositifs de type enclos-exclos sont-ils réellement représentatifs des relations entre grands herbivores et forêt dans le monde ? (2) Comment l'utilisation de ces dispositifs expérimentaux à des fins scientifiques a t'elle évolué ? (3) Quelles conclusions peut-on déjà tirer de ces études ? Les premiers dispositifs scientifiques de type enclos-exclos sont construits dans les années 1940 et 1950 en Amérique du Nord pour démontrer les effets néfastes de la surabondance des Cervidés sur la régénération forestière. Ce champ de recherche est resté la préoccupation majeure pendant plusieurs décennies en Amérique du Nord et en Europe jusqu'à nos jours. La majorité des dispositifs sont installés en Amérique du Nord dans des écosystèmes tempérés ou boréaux où les impacts sur le milieu ont été particulièrement importants. Néanmoins, ces dispositifs ont été installés dans la majorité des biomes forestiers et sur l'ensemble des continents. Depuis les années 1990, nous observons une diversification des objectifs scientifiques liés à ces dispositifs pour étudier i) les effets directs sur d'autres compartiments de l'écosystème forestier (flore spontanée du sous-bois), ii) les interactions trophiques (faune du sol, insectes, oiseaux, rongeurs, amphibiens) et iii) les processus des écosystèmes (productivité, décomposition de la litière, flux d'éléments nutritifs et d'énergie). Nous observons également une complexification des études, par exemple avec des enclos sélectifs pour discerner les effets de différentes guildes d'herbivores. Parmi les problèmes majeurs des dispositifs de type enclos-exclos nous constatons dans la plupart des cas l'absence d'information quantitative sur l'évolution des populations de grands herbivores à l'extérieur de la clôture, et l'absence d'information sur l'état de l'écosystème avant que les problèmes de surdensités ont été atteints.
Keywords : GRANDS HERBIVORES
Document type :
Poster communications
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02593451
Contributor : Migration Irstea Publications Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, May 15, 2020 - 5:19:46 PM
Last modification on : Tuesday, November 23, 2021 - 3:08:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02593451, version 1
  • IRSTEA : PUB00029252

Collections

Citation

Anders Mårell, Christophe Baltzinger. Revue historique de l'utilisation des dispositifs enclos-exclos en milieu forestier. Ecologie 2010, Colloque national d'écologie scientifique, Sep 2010, Montpellier, France. pp.1-, 2010. ⟨hal-02593451⟩

Share

Metrics

Record views

42