Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Evaluation de l'extraction de réseaux de talwegs à partir de MNT : application aux badlands

Résumé : Les secteurs densément ravinés (badlands) produisent une grande quantité de matière qui transite par le réseau de drainage. Celui-ci peut être considérer comme une schématisation de l'érosion en ravines. Si dans ces secteurs les écoulements ne sont pas permanents, les talwegs sont l'expression morphologique du chemin de l'eau. De nombreux secteurs de badlands marneux se situent dans le bassin de la Durance. Pour l'étude du transport de l'eau et des matériaux d'une part et la caractérisation des schémas d'érosion d'autre part, il est important d'avoir une connaissance fine et maitrisée des réseaux de talwegs, notamment de leur position et structure dans l'espace du bassin versant. Pour tester et améliorer cette connaissance, les bassins expérimentaux de Draix du Cemagref (ORE Draix-Bléone) situés dans les Préalpes de Dignes constituent un terrain privilégié. Les techniques d'acquisition et de traitement de données rendent possible la cartographie rapide et systématique de réseau de talwegs à partir de Modèles Numériques de Terrain (MNT). Ils existent de nombreuses méthodes d'extractions (O'Callaghan et Mark, 1984 ; Quinn et al., 1991 ; Lea, 1992 ; Tarboton, 1997, Thommeret et al., 2010), chacune présentant des avantages et des inconvénients. Les réseaux de talwegs issus des MNT sont des modèles qu'il paraît important de confronter à la réalité-terrain. Pour évaluer la qualité d'une représentation, il est nécessaire de disposer d'un outil permettant de comparer de manière quantitative et synthétique des représentations de réseaux d'un même bassin selon des critères intégrant la géométrie, la géographie, et la topologie. Les principales méthodes de comparaisons de réseaux et de graphes proposées dans la littérature (Heikpe, 1997), sont basées soit sur un critère de longueur, qui ne prend en compte qu'un aspect de la géométrie du réseau soit sur des critères purement topologiques (Ferraro et godin, 2010) qui ne sont pas adaptés à notre cas d'étude. Au regard de ce qui existe dans la littérature, l'objectif de ce travail est de proposer une méthode d'évaluation numérique de similarité entre les réseaux prenant en compte de manière conjointe les trois critères suivants de réseaux arborescents : la géométrie, la topologie et le positionnement géographique. Dans un premier temps, la méthode présentée propose de rechercher, pour les deux réseaux considérés, des couples de tronçons homologues. La recherche d'homologues est réalisée en lien avec la hiérarchie des réseaux : on considère d'abord les tronçons principaux puis les plus secondaires. Le repérage des tronçons principaux n'est pas évident et nécessite une définition précise qui repose dans ce travail sur des indices topologiques de réseau (tel que l'ordre de Shreve). Dans un second temps, des statistiques de similarité sont calculées. Ces statistiques permettent d'obtenir une mesure de proximité des réseaux.
Keywords : ARBORESCENCE
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02594558
Contributor : Migration Irstea Publications <>
Submitted on : Friday, May 15, 2020 - 6:53:15 PM
Last modification on : Friday, April 16, 2021 - 3:29:24 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02594558, version 1
  • IRSTEA : PUB00031109

Citation

N. Thommeret, Jean-Stéphane Bailly, C. Puech. Evaluation de l'extraction de réseaux de talwegs à partir de MNT : application aux badlands. Journées des Jeunes Géomorphologues, Feb 2011, Avignon, France. pp.1. ⟨hal-02594558⟩

Share

Metrics

Record views

16