Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Biosurveillance des écosystèmes aquatiques impactés par d'anciens sites miniers uranifères (Le Ritord, Limousin) : résultats préliminaires du suivi du périphyton

Résumé : En France, les activités d'exploitation du minerai d'uranium ont concerné près de 210 sites répartis sur 25 départements pendant la seconde moitié du XXème siècle. Il est aujourd'hui reconnu que ces anciens sites miniers uranifères peuvent être une source de pollution des écosystèmes aquatiques via les rejets des eaux d'exhaure et de ruissellement dans les hydrosystèmes environnants. En complément des suivis radioécologiques réglementaires visant à l'évaluation de l'impact dosimétrique d'un point de vue sanitaire, il paraît donc tout à fait pertinent de développer et de valider des outils de biosurveillance de la qualité des écosystèmes aquatiques soumis à ce type de pollution, et ainsi accroître nos connaissances pour une meilleure évaluation du risque environnemental et une meilleure gestion de ces hydrosystèmes. Parmi les organismes aquatiques couramment utilisés en biosurveillance, les diatomées benthiques présentent un fort potentiel de bioindication autour des anciens sites miniers uranifères. Elles constituent déjà un compartiment privilégié pour la surveillance et l'évaluation de la qualité des cours d'eau, notamment à travers des indices diatomiques, applicables en routine, basés sur la distribution des communautés et leurs préférences écologiques. D'autre part, les diatomées benthiques sont reconnues pour bioaccumuler les métaux traces et les substances radioactives, mais pour ces derniers les effets restent encore méconnus, notamment à l'échelle de la communauté. Dans ce contexte, un suivi d'un an, avec échantillonnage mensuel, de la rivière Le Ritord a démarré en juillet 09 afin d'évaluer dans quelle mesure une contamination chronique issue de l'exploitation minière en Limousin affecte le périphyton. L'étude vise à analyser les caractéristiques structurelles et fonctionnelles du périphyton et plus particulièrement des diatomées, ainsi que leur évolution en fonction des conditions d'exposition aux stresseurs. Les premiers résultats montrent un net marquage de l'eau de la rivière et du sédiment par l'uranium mais également par du sulfate d'alumine et du chlorure de baryum issus du traitement des eaux d'exhaure. Ces contaminants se retrouvent nettement bioaccumulés par le périphyton et des analyses sont en cours afin de déterminer leur effet sur la composition spécifique du périphyton et son activité photosynthétique.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02595836
Contributor : Migration Irstea Publications <>
Submitted on : Friday, May 15, 2020 - 8:26:34 PM
Last modification on : Thursday, June 3, 2021 - 5:34:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02595836, version 1
  • IRSTEA : PUB00033300

Collections

Citation

O. Herlory, J.M. Bonzom, R. Gilbin, S. Frelon, S. Fayolle, et al.. Biosurveillance des écosystèmes aquatiques impactés par d'anciens sites miniers uranifères (Le Ritord, Limousin) : résultats préliminaires du suivi du périphyton. 28 ème Colloque de l'Association des Diatomistes de langue française (ADLaF), Sep 2009, Banyuls, France. pp.1. ⟨hal-02595836⟩

Share

Metrics

Record views

40