Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Forêts anciennes et biodiversité

Résumé : Dans le cadre de l’écologie historique forestière, nous étudions l’effet des discontinuités forestières du passé sur la structure actuelle de la biodiversité. L’histoire des paysages européens comporte 3 étapes majeures dans les changements d’usage des sols relatifs à la forêt : 2 étapes de fragmentation (défrichement agroforestier puis foresterie industrielle) puis défragmentation liée à la reconquête forestière après la déprise rurale. Les forêts anciennes sont définies de façon pragmatique par la disponibilité de cartes anciennes. En France, les forêts anciennes sont présentes sur les cartes militaires d’Etat-Major dressées entre 1820 et 1850, et indiquent la continuité pluriséculaire de l’état boisé préexistante au minimum forestier historique. Les différences d’habitat entre forêts anciennes et récentes sont inhérentes aux antécédents agricoles, au mode de reconquête forestière. Les effets de la fragmentation des forêts anciennes sur la biodiversité sont souvent différés (dette d’extinction). Parmi les caractéristiques des espèces typiques de forêts anciennes figure la faible capacité de colonisation. Dans les forêts récentes, l’effet mémoire des sols de la mise en culture ancienne influence la réponse de la biodiversité. La colonisation des forêts récentes se traduit par l’instauration/restauration de flux de gènes, et l’accumulation progressive d’espèces forestières spécialistes avec l’âge des forêts récentes. Le délai de reconstitution des assemblages d’espèces est baptisé crédit de colonisation. La configuration du paysage influence la recolonisation des forêts récentes ; la distance à la forêt ancienne source (forêts récentes par nucléation ou accrétion) et les corridors boisés jouent un rôle important dans la colonisation des espèces forestières. Dans le contexte d’une politique de conservation de la biodiversité sous contraintes socio-économiques, les cibles prioritaires de conservation sont controversées. A qualité d’habitat contrôlée, une FA isolée vaut-elle mieux qu’une FR connectée ?
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02601278
Déposant : Migration Irstea Publications <>
Soumis le : samedi 16 mai 2020 - 06:25:19
Dernière modification le : mardi 15 septembre 2020 - 16:22:06

Identifiants

  • HAL Id : hal-02601278, version 1
  • IRSTEA : PUB00044192

Collections

Citation

Christophe Bouget. Forêts anciennes et biodiversité. Réunion du groupe Forêt-Bois du CGAAER-MAAF, Apr 2015, Paris, France. pp.45. ⟨hal-02601278⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21