Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Evaluation des Très Grands Cours d'Eau de France : proposition de dispositif à stabiliser (13-06-2016)

Résumé : La présente communication rappelle tout d’abord la situation particulière des très grands cours d’eau, qui sont concernés par une absence totale de situations de référence en France. Cette particularité a retardé de plusieurs années la proposition d’un cadre valide pour l’évaluation de leur état écologique à partir des diatomées benthiques. Après que le cas des cours d’eau plus petits ait pu être réglé, la mise en place d’un dispositif d’évaluation adapté à cette typologie de taille (> 10 000 km2) est devenue une priorité dans le cadre de la DCE. Dans cet objectif, une nouvelle fiche-action ONEMA-Irstea N° 23 à portée triennale (2016-2018) a pu être planifiée courant 2015. L’action prévue dans cet objectif a visé à proposer un dispositif national d’évaluation basée sur des relations pression-impact trouvées dans notre jeu de données national. La France a eu dans le même temps la chance de pouvoir rentrer dans un exercice d’intercalibration européen en voie de démarrage, ce qui, sur le principe, ouvrait l’opportunité de caler d’emblée notre système national sur un niveau d’évaluation partagé par la majorité des pays-membres Européens. La communication expose la teneur du prototype national d’évaluation initialement envisagé et les évolutions qu’il a fallu intégrer par itérations successives en fonction des résultats d’étape procurés par l’exercice d’intercalibration en cours. Au stade actuel, après une erreur de versioning de jeu de données de la coordinatrice qui a entraîné des difficultés de compréhension du déroulement du processus et du positionnement de notre jeu national pendant environ 3 mois, l’exercice est cette fois sur de bons rails et nous amène des bons points de comparaison entre notre niveau d’évaluation et celui des autres pays-membres participants. A ce stade, la France évalue les TGCE de manière un peu plus sévère que nos partenaires et doit adapter sa pratique d’évaluation pour rentrer dans les biais tolérés. L’objectif de cette présentation est donc de discuter de 3 leviers d’action possibles pour rentrer dans les seuils tolérés, afin de décider collégialement de la solution la plus adéquate en fonction de notre contexte national.
Mots-clés : FRANCE
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02605836
Contributor : Migration Irstea Publications <>
Submitted on : Saturday, May 16, 2020 - 11:30:21 AM
Last modification on : Tuesday, September 7, 2021 - 3:54:09 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02605836, version 1
  • IRSTEA : PUB00053410

Collections

Citation

Juliette Tison-Rosebery, François Delmas. Evaluation des Très Grands Cours d'Eau de France : proposition de dispositif à stabiliser (13-06-2016). Groupe de Travail national "Evaluation Très Grands Cours d'Eau": Réunion-visioconférence Irstea-ONEMA-MEDDE "Ajustement du dispositif national", Jun 2016, Vincennes, France. pp.31. ⟨hal-02605836⟩

Share

Metrics

Record views

23