Reproduction mastering without hormones in small ruminants - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles INRA Productions Animales Year : 2019

Reproduction mastering without hormones in small ruminants

Vers une maîtrise de la reproduction sans hormones chez les petits ruminants

(1) , (2) , (3) , (3) , (1) , (1) , (4)
1
2
3
4

Abstract

Reproduction mastering in sheep and goat farms is important for out-of-season breeding, birth grouping and artificial insemination (Al) performance. The use of hormones to induce and synchronise oestrus and ovulations is the most effective way to achieve these goals. The use of photoperiodic treatments and/or the male effect appears as an alternative solution to limit the use of hormones in small ruminant breeding. This article discusses the specificities of the ovulatory and behavioural response of females to the "male effect': as well as the physiological bases that contribute to the success of this practice in sheep and goats. Pre-treatment of animals with photoperiodic strategies is required so that the male effect is successful, especially in highly seasonal breeds such as the Alpine and Saanen goat breeds. Light treatments are currently available for reproduction by the male effect in any season, but the use of melatonin is necessary at some periods of the year. New light treatments without melatonin are currently under study. Al protocols using the male effect are emerging. Some of them combine the male effect with progestagens and/or prostaglandins, and allow a single Al at a predetermined time. Hormone-free Al protocols based on the male effect are also available. In goats, these protocols include 1 or 2 Al times, with or without previous heat detection. In sheep, heat detection is mandatory for Al following ram effect without the use of hormones. In both species, the development of automated heat detection methods will facilitate the deployment of hormone-free Al protocols.
Dans les élevages ovins et caprins, la maîtrise de la reproduction est importante pour une reproduction hors saison sexuelle, pour grouper les mises bas et pour la pratique de l’Insémination Artificielle (IA). Le traitement hormonal d’induction et de synchronisation de l’oestrus et de l’ovulation est aujourd’hui le moyen le plus efficace pour atteindre ces objectifs. Le recours à des traitements photopériodiques et/ou à l’effet mâle apparaît comme une solution pour limiter l’utilisation d’hormones dans ces filières. Cet article rappelle les spécificités de la réponse ovulatoire et comportementale des femelles à « l’effet mâle », ainsi que les bases physiologiques qui contribuent à la réussite de cette pratique chez les ovins et les caprins. Le prétraitement des animaux avec des traitements photopériodiques de désaisonnement est un prérequis pour une réponse à l’effet mâle efficace, notamment chez des races très saisonnées comme les races caprines alpine et saanen. Des traitements lumineux sont actuellement disponibles en élevage pour une reproduction par effet mâle en toute saison. Toutefois, ils requièrent l’utilisation de mélatonine à certaines périodes de l’année (notamment pour une reproduction en période estivale). Cet article expose différents travaux réalisés pour développer de nouveaux traitements lumineux sans mélatonine, pouvant être appliqués en bâtiment ouvert. Des protocoles d’IA qui font appel à « l’effet mâle » sont en train d’émerger. Il s’agit pour certains de protocoles basés sur l’association de l’effet mâle avec des progestatifs et/ou des prostaglandines, et qui permettent de pratiquer une seule IA à un moment prédéterminé. Des protocoles d’IA après effet mâle seul (sans hormones) sont également disponibles, et notamment basés sur une détection des chaleurs. Chez les caprins, ils comportent 1 ou 2 moments d’IA, avec ou sans détection de chaleurs préalable. Chez les ovins, la détection des chaleurs est obligatoire pour la pratique de l’IA après un effet bélier seul. Dans les deux espèces, le développement de la détection automatisée des chaleurs facilitera le déploiement des protocoles d’IA sans utilisation d’hormones.
Fichier principal
Vignette du fichier
pellicer-rubio_productions-animales_2019_1.pdf (803.54 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02626004 , version 1 (26-05-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Maria-Teresa Pellicer-Rubio, Karine Boissard, Juraj Grizelj, Silvijo Vince, Sandrine Freret, et al.. Vers une maîtrise de la reproduction sans hormones chez les petits ruminants. INRA Productions Animales, 2019, 32 (1), pp.51-66. ⟨10.20870/productions-animales.2019.32.1.2436⟩. ⟨hal-02626004⟩
124 View
128 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More