Réflexion à partir d'une analyse spatiale sur les politiques de soutien et la diffusion de l'agriculture biologique. - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Innovations Agronomiques Year : 2013

Propositions for public policies and dissemination of organic farming based upon spatial analyses

Réflexion à partir d'une analyse spatiale sur les politiques de soutien et la diffusion de l'agriculture biologique.

Abstract

Building on three studies conducted on the spatial diffusion of organic farming (OF) in France, the objective of this article is to provide analysis on incentives and obstacles for the development of OF. What restrains the OF adoption is represented by three types of risks (agronomic, economic and moral) which reduce the propensity to convert to organic farming. Our work is based on national data bases on certified farms in 2010 and beneficiaries of aid for conversion to organic farming between 1993 and 2010. If these data do not make it possible to analyse the motivations at the individual level, they provide original findings by their completeness and the mobilization of different spatial and temporal scales, and a set of tools for exploratory and econometric spatial analysis. The main results are commented: characterization of the spatial heterogeneity of OF, relationship between OF and markets access, territories characteristics (agronomic, socioeconomic, institutional) that increase or decrease their propensity to host organic farms. They provide a basis to discuss the implications of public policies aiming to remove the bottlenecks and stimulate the development of OF in all territories, according to the national objectives
En nous appuyant sur trois études conduites sur la diffusion spatiale de l’agriculture biologique (AB) en France, notre objectif est d’apporter des éléments de réflexion sur l’analyse des freins et des leviers au développement de l’AB. Les freins sont ici abordés sous la forme de trois catégories de risques, agronomiques, économiques et moraux, qui réduisent la propension des individus à se convertir à l’AB. Les travaux s’appuient sur des bases de données nationales sur les exploitations certifiées en 2010 et sur les bénéficiaires des aides à la conversion à l’AB entre 1993 et 2010. Si ces données ne permettent pas une analyse des motivations au niveau individuel, elles apportent une vision originale par leur exhaustivité et la mobilisation de différentes échelles spatiales et temporelles, ainsi qu’un ensemble d’outils d’analyse spatiale exploratoire et économétriques. Nous commentons ici les principaux résultats : caractérisation de l’hétérogénéité spatiale de l’AB, relation entre diffusion de l’AB et accès aux marchés, caractéristiques des territoires (agronomiques, socioéconomiques, institutionnelles) augmentant ou diminuant leur propension à abriter des exploitations en AB. Ils fournissent une base pour discuter des implications des politiques publiques qui visent à lever les freins et stimuler le développement de l’AB dans l’ensemble des territoires, selon les objectifs fixés au niveau national
Fichier principal
Vignette du fichier
2013_Allaire_Innovations Agronomiques_1.pdf (391.45 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02646184 , version 1 (29-05-2020)

Licence

Identifiers

Cite

Gilles G. Allaire, Eric E. Cahuzac, Élise Maigné, Thomas Poméon, Michel Simioni. Réflexion à partir d'une analyse spatiale sur les politiques de soutien et la diffusion de l'agriculture biologique.. Innovations Agronomiques, 2013, 32, pp.227-241. ⟨10.17180/cmsd-b811⟩. ⟨hal-02646184⟩
44 View
32 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More