Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Innover autrement ? La recherche face à l’avènement d’un nouveau régime de production et de régulation des savoirs en génétique végétale

Résumé : Reprenant les analyses d’économistes régulationnistes, Gilles Allaire s’est proposé, il y a quelques années, de montrer comment agriculture et agro-alimentaire sont passées d’un modèle “fordiste” de production à un modèle “post-fordiste”. Cette transition substitue au productivisme agricole des Trente Glorieuses, basé sur la standardisation du travail des producteurs et des produits, une économie de la qualité, modèle productif centré au contraire sur la différenciation des produits et la valorisation des qualités (Allaire, 1995, 2002). Nous analyserons ici dans une perspective similaire les transformations du secteur des semences et variétés végétales, lui aussi touché par une « crise des qualités génériques gérées centralement par les secteurs » (Allaire, 2002, p. 161). Nous montrons que les standards du « progrès génétique » autrefois imprimés via le Comité technique permanent de la sélection (CTPS), sont en reflux sous les coups de butoir d’acteurs multiples à des échelles très variées : collectifs locaux de producteurs et de consomm’acteurs, industries agro-alimentaires, marchés européens et OMC, multinationales de l’agrochimie, évolutions de la propriété intellectuelle et de la gouvernance mondiale des ressources génétiques… Il s’agira donc, après avoir décrit rapidement comment s’est construit le cadre d’évaluation et de régulation des semences et innovations variétales des décennies productivistes, de voir comment celui-ci est actuellement remis en cause et à quelles recompositions et tensions il laisse place. Le secteur des semences et variétés passe d’une économie de l’offre à une économie de la demande, une économie de la qualité, tandis que s’affirme un nouveau régime de production et de régulation des savoirs et des innovations. Les OGM et les variétés industrielles à usage réservé d’une part, et le retour en vogue des variétés anciennes et locales d’autre part, en sont, aux deux extrêmes, les manifestations. Ces deux phénomènes illustrent les tensions entre deux modèles d’innovation dans le nouveau régime : un modèle « oligopolistique intégré » et un modèle « territorialisé participatif », qui ont chacun des appuis dans des espaces internationaux. Nous concluons sur la place de la recherche publique dans le nouveau régime et son positionnement par rapport à ces deux modèles d’innovations.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

Cited literature [55 references]  Display  Hide  Download

https://hal.inrae.fr/hal-02656262
Contributor : Migration Prodinra <>
Submitted on : Friday, May 29, 2020 - 11:18:13 PM
Last modification on : Monday, February 15, 2021 - 10:38:49 AM

File

13994_20071107060401005_1.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02656262, version 1
  • PRODINRA : 13994

Citation

Christophe Bonneuil, Elise Demeulenaere, Frédéric Thomas, Pierre Benoit Joly, Gilles Allaire, et al.. Innover autrement ? La recherche face à l’avènement d’un nouveau régime de production et de régulation des savoirs en génétique végétale. Dossiers de l'Environnement de l'INRA, 2007, pp.29-53. ⟨hal-02656262⟩

Share

Metrics

Record views

199

Files downloads

256