La valeur azotée des fourrages. Nouvelles estimations de la dégradabilité des protéines dans le rumen et de la digestibilité réelle des protéines alimentaires dans l'intestin grêle : conséquences sur les valeurs PDI - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles (Review Article) Productions Animales Year : 2007

Forage protein value. New estimation of the rumen protein degradability and of the true digestibility of dietary protein in the small intestine, and consequences on the PDI values

La valeur azotée des fourrages. Nouvelles estimations de la dégradabilité des protéines dans le rumen et de la digestibilité réelle des protéines alimentaires dans l'intestin grêle : conséquences sur les valeurs PDI

Abstract

Forage protein value. New estimation of the rumen protein degradability and of the true digestibility of dietary protein in the small intestine, and consequences on the PDI values. The PDI system expresses the protein value of ruminant feeds in digestible proteins entering the small intestine. To calculate the PDI value of a forage, we must know its nitrogen ruminal degradability (DT in %) and the true digestibility of dietary proteins in the small intestine (dr in %). Due to the lack of experimental data, the DT values for forages was set to fixed values in 1988, for example 73% of crude protein (CP) content for all fresh forages. However, it was shown that DT is affected by a botanical family, plant species, growth cycle and level of nitrogen fertilisation, and decreases with plant maturity stage. We present the new estimation methods of DT and dr for natural grasslands, grasses and legume forages. The new estimations of DT and dr were integrated in the calculations of the forage PDI values in the renewed INRA 2007 feed value tables. To improve DT estimation, a database of 375 measurements for fresh forages was built. From the analysis of the database using a mixed model to take into account laboratory effects, DT can be predicted from the CP content of the forage, with a quadratic effect, and from a botanical family and vegetation cycle effects (r(2) = 0.87; RSD = 3.5). Furthermore, DT values of conserved herbage can be predicted from the corresponding DT values of fresh herbage for hays (n = 29; r(2) = 0.71; RSD = 3.6), as well as fermented herbage (direct cut, wilted or big bale silage) in combination with dry matter content (n = 32; r(2) = 0.53; RSD = 4.2). Forage dr values are calculated from the dietary proteins entering the intestine (1.11 x CP x (1-DT)) and from the truly indigestible dietary protein (IDN). We predict IDN from forage characteristics (CP, botanical family, vegetation cycle) using an equation calculated on data of mobile intestinal nylon bags (n=63; r(2) = 0.50; RSD = 2.1). Estimating DT and dr values from forace CP contents allow taking better into account, the effects of plant maturity stage and level of nitrogen fertilisation on herbage protein values. The effects of botanical family, vegetation cycle and the different conservation techniques are also better taken into account. Thus, the consistency of forage PDI values in the INRA 2007 tables is improved. The most important modifications induced by the new estimations of forage DT and dr concern the PDIE values that decrease for forages used at early vegetation stages during the first growth cycle, and that slightly increase for the re-growth cycles. For conserved forages, PDIE values of hays slightly increase, and those of direct cut silages decrease, whereas the values of wilted silages remain unchanged.
Le système PDI permet d’évaluer la valeur azotée des aliments sur la base des protéines, d’origine alimentaire et microbienne, digestibles dans l’intestin grêle. En 1988, les valeurs de la dégradabilité théorique des protéines dans le rumen (DT en %) et de la digestibilité vraie des protéines alimentaires dans l’intestin (dr en %) avaient été définies par catégories de fourrages. Depuis, de nombreuses mesures ont montré que la DT d’un fourrage variait notamment selon la famille botanique, le cycle et le stade de végétation. Nous présentons ici les méthodes d’estimation de la DT et de la dr pour les fourrages de prairies permanentes, de graminées et de légumineuses fourragères, qui ont été intégrées dans le calcul des valeurs PDI des Tables INRA 2007 de la valeur des fourrages. Pour les fourrages verts, nous avons rassemblé 375 mesures de DT (75,3 % en moyenne). L’analyse de cette base de données permet de prévoir les variations de la DT (r2 = 0,87 etr = 3,5) à partir des teneurs en MAT du fourrage et en considérant des effets fixes pour la famille botanique et le numéro du cycle. La DT des fourrages conservés a été estimée en fonction de la DT du fourrage vert correspondant à partir d’une base de données comportant 29 couples fourrages verts - foins et 48 couples fourrages verts - fourrages fermentés. La DT des foins est plus faible que celle du vert (de 7,9 points en moyenne) et varie dans le même sens qu’elle. La DT des ensilages sans conservateur et des fourrages enrubannés est d’autant plus faible que le fourrage conservé est riche en MS et que la DT du vert est également plus faible. A même teneur en MS, la DT d’un ensilage avec conservateur représente 96 % de celle de l’ensilage sans conservateur correspondant. La dr des fourrages a été estimée en exploitant une base de 63 mesures du résidu azoté intestinal obtenu par la technique des sachets mobiles après avoir vérifié que le résidu des sachets correspondait à l’indigestible vrai. La teneur en protéines indigestibles, et finalement la dr, sont modulées en fonction de la teneur en MAT du fourrage, de la famille, du numéro de cycle et du mode de conservation. Ces nouvelles méthodes d’estimation permettent de moduler, à travers l’effet de la teneur en MAT, les valeurs de DT et de dr selon le stade de végétation auquel le fourrage est exploité et selon le niveau de fertilisation azotée. Les effets de la famille botanique, du cycle de végétation et des différents modes de conservation de l’herbe sont également mieux pris en compte. Les nouvelles valeurs PDI des tables sont ainsi confortées. Les modifications induites par l’utilisation de ces nouvelles estimations de DT et dr portent principalement sur les valeurs PDIE qui diminuent pour les fourrages exploités au premier cycle à des stades de végétation précoces et qui augmentent légèrement pour les repousses. Pour les fourrages conservés, les valeurs PDIE des foins sont légèrement augmentées et celles des ensilages réalisés en coupe directe sont diminuées. Les valeurs des ensilages préfanés demeurent inchangées.
Fichier principal
Vignette du fichier
2007_nozieres_prod_anim_1.pdf (691.75 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02664833 , version 1 (31-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02664833 , version 1
  • PRODINRA : 14170
  • WOS : 000248537800002

Cite

Marie-Odile M.-O. Nozieres, J Pierre Dulphy, Jean-Louis J.-L. Peyraud, Claude Poncet, René Baumont. La valeur azotée des fourrages. Nouvelles estimations de la dégradabilité des protéines dans le rumen et de la digestibilité réelle des protéines alimentaires dans l'intestin grêle : conséquences sur les valeurs PDI. Productions Animales, 2007, 20 (2), pp.109-118. ⟨hal-02664833⟩
18 View
4 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More