Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Poster

La protéine de choc thermique 60 et la Prostaglandine Réductase 2 sont-elles déterminantes pour la prolifération des cellules adipeuses ?

Résumé : Les connaissances sur les marqueurs de la prolifération ou du nombre de cellules progénitrices d’adipocytes restent à acquérir pour l’évaluation du potentiel de croissance des tissus adipeux (TA) relativement aux muscles, chez l’homme pour le diagnostic précoce de l’obésité, et chez les espèces d’intérêt agronomique comme critère de l’efficacité productive. Aussi mieux connaitre les mécanismes de prolifération des cellules adipeuses et identifier des marqueurs sont des objectifs de recherche pour de nombreux laboratoires internationaux. Ce projet visait à étudier l’implication des protéines HSPD1 (ou HSP60 une protéine de choc thermique) et PTGR2 (Prostaglandine Réductase 2), que nous avons identifiées dans le protéome du TA foetal (Taga et al., 2012) et ciblées par bioinformatique (http://www.proteinside.org, Kaspric et al., 2015), dans la prolifération des cellules adipeuses chez le bovin.
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02742642
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : mercredi 3 juin 2020 - 04:33:16
Dernière modification le : vendredi 5 février 2021 - 03:59:37

Identifiants

  • HAL Id : hal-02742642, version 1
  • PRODINRA : 351621

Collections

Citation

Muriel Bonnet, Arnaud Delavaud, Isabelle Cassar-Malek, Brigitte Picard. La protéine de choc thermique 60 et la Prostaglandine Réductase 2 sont-elles déterminantes pour la prolifération des cellules adipeuses ?. Journées d’Animation des Crédits Incitatifs du Département de Physiologie Animale et Systèmes d’Elevage (JACI Phase 2016), Apr 2016, Tours, France. 115 p., 2016, Crédirs Incitatifs financés entre 2011 et 2014. ⟨hal-02742642⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

11