Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Interaction entre la stratégie de restriction et la concentration énergétique de l'aliment :impact sur la croissance et la santé du lapin. Premiers résultats.

Résumé : Nous avons étudié l'effet d’une restriction de l'ingestion (-20% de l'ingestion libre, entre 35 à 63j d'âge) combiné à celui de la concentration énergétique de l'aliment (2320 vs 2690 kcal ED/kg, sans modification du taux de fibres) sur la consommation, la croissance, l’efficacité alimentaire et la santé digestive dans un schéma expérimental factoriel 2 X 2 (4 lots de 85 lapins en cages collectives de 5). Il n’y a pas d’interaction entre la restriction et la concentration énergétique, quels que soient les paramètres étudiés. La réduction de l'ingestion est moins marquée en proportion que la hausse de la concentration énergétique, entraînant un ingéré énergétique supérieur de 8,7% entre 35 et 70j pour les lapins non rationnés. Entre 63 et 70j, après retour à une ingestion libre, les animaux précédemment restreints présentent une très forte croissance compensatrice (73,5 vs 48,7 g/j, P<0,01) et ont un poids vif à 70j. seulement 3,0% plus bas que ceux nourris à volonté (2671 vs 2752g P<0,01). L'élévation de la concentration énergétique réduit cet écart à 1,1% (P=0,10). Sur les 5 semaines d'élevage, l'indice de consommation des animaux rationnés est inférieur: 2,39 vs 2,75 (P<0,01), et l'élévation de la concentration énergétique le réduit encore (2,43 vs 2,70). Durant les 2 semaines post-sevrage, la mortalité est réduite sous l'effet du rationnement (11,8 vs 3,5%; P=0,03). A l'inverse, entre 49 et 63j. d'âge, le rationnement n'a pas d'effet significatif sur la mortalité, tandis que la hausse de la concentration énergétique a un effet défavorable (23,0 vs 12,4%, P=0,017). Durant le rationnement, entre 35 et 63j., seul l'effet de la restriction reste favorable pour la mortalité (18,2% vs 30,0%, P<0,01). En conclusion, l'élévation de la concentration énergétique, sans modification du taux de fibres, a permis de réduire les effets négatifs du rationnement sur la croissance et a amélioré l'efficacité alimentaire, mais a détérioré les paramètres sanitaires.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02753654
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : mercredi 3 juin 2020 - 19:46:28
Dernière modification le : mercredi 16 septembre 2020 - 10:20:11

Identifiants

  • HAL Id : hal-02753654, version 1
  • PRODINRA : 34089

Collections

Citation

Thierry Gidenne, Patrick Aymard, Carole Bannelier, Sylvie Combes, Laurence Lamothe. Interaction entre la stratégie de restriction et la concentration énergétique de l'aliment :impact sur la croissance et la santé du lapin. Premiers résultats.. 13. Journées de la Recherche Cunicole, Nov 2009, Le Mans, France. ⟨hal-02753654⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

4