Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

La prospective stratégique : application à la filière française vignes-vins

Résumé : La stratégie dans le domaine de l’entreprise ou des secteurs industriels repose généralement, dans la ligne des travaux des dernières décennies (Ansoff, 1965 ou Porter, 1982) sur une phase d’analyse-diagnostic (externe et interne) conduisant à une phase de décisions stratégiques, destinées à être mises en oeuvre. Ces décisions servent à déterminer à la fois les objectifs et les moyens à mobiliser pour les atteindre. Ces méthodes ont pu être étendues à l’échelle de régions et de pays notamment par Porter (l’avantage concurrentiel des nations). On montre ici que les méthodes de prospective peuvent être utilisées comme une autre voie à tout le moins d’aide à la décision stratégique ; que ces méthodes sont adaptées également à l’échelle d’un secteur national, considéré dans son contexte international ; que dans ce cas, la qualité des résultats provient pour une part de la pertinence des scénarios identifiés, et tout autant du caractère partagé des étapes de la construction interdisciplinaire qui y conduisent. Cette co-construction se révèle alors être un outil de travail interdisciplinaire précieux et concret pour qui veut aborder des filières - telles que la filière vigne-vin - dans leur complexité. A la suite d’une réflexion des principaux responsables de la filière viti-vinicole française, politiques, administratifs et professionnels, l’INRA a commandé à la cellule prospective (Sebillotte et al., 2004) de l’institut, placée sous la responsabilité de M. Sebillotte, une étude prospective sur les filières Vignes et Vins, animée notamment par les auteurs, analystes de la filière depuis deux décennies. La mondialisation apparente dans la filière à l’aube du XXIe siècle était alors l’occasion d’interrogations opportunes, voire de doutes sur le positionnement et le fonctionnement de la filière en France. La multiplicité des organisations et structures professionnelles en révélait la richesse en même temps que la difficulté à faire émerger des stratégies nationales dans ce nouveau contexte ; de même les organismes de recherche ne disposaient que d’interlocuteurs atomisés, rarement unis ou suffisamment représentatifs, entre les différents bassins régionaux de production, le négoce, la coopération et les caves particulières, les AOC et les vins sans appellation… Il est ainsi apparu opportun d’utiliser la prospective pour construire des stratégies adaptées : plutôt que d’imaginer des objectifs et de chercher à les atteindre, indépendamment des évolutions de l’environnement. Dans cet exercice, la filière « Vignes & Vins » de France a été délibérément resituée dans son contexte européen et mondial. Explicitement, la question de la poursuite ou au contraire de l’atténuation progressive d’une certaine spécificité viti-vinicole dans le monde agricole a été abordée. Il en résulte un travail de fond, véritablement interdisciplinaire, riche en hypothèses de travail, en scénarios possibles d’évolution, fondés sur des représentations partagées entre les experts. Il intéresse ceux qui souhaitent aujourd’hui greffer leur devenir sur celui de la filière dans une perspective délibérément systémique.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02756894
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : mercredi 3 juin 2020 - 23:31:15
Dernière modification le : mercredi 1 juillet 2020 - 12:39:55

Identifiants

  • HAL Id : hal-02756894, version 1
  • PRODINRA : 39291

Collections

Citation

Patrick Aigrain, Hervé Hannin. La prospective stratégique : application à la filière française vignes-vins. 3. International wine business & marketing research conference, Jul 2006, Montpellier, France. ⟨hal-02756894⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

14