Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Quelle transition pour les industries alimentaires tchèques ?

Résumé : Fin 1993, trois ans après le lancement du programme de réformes pour passer d'une économie administrée à une économie de marché, plus de 75 % de l'industrie alimentaire tchèque était privatisée sur le plan juridique. La restructuration réelle se fait plus progressivement, sous l'impulsion non des propriétaires, mais des dirigeants : ceux-ci possèdent savoir-faire et information grâce à leur réseau de relations. Se pose aujourd'hui le problème du financement de cette restructuration. Dans un premier temps, les phases de démonopolisation et de libéralisation des prix ont permis à l'industrie alimentaire tchèque de se moderniser, le profit généré par leur position de quasi-monopole étant réinvesti. Des stratégies différentes sont menées par les acteurs concernés : managers, propriétaires (fonds d'investissement, banques ou firmes étrangères) et Etat. Le financement renvoie aussi au développement des marchés, des produits et du capital, ainsi qu'au lien entre production et transformation. La restructuration sans ruptures mais réelle du secteur est en cours.
Mots-clés : IAA
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02772449
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : jeudi 4 juin 2020 - 12:53:43
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : hal-02772449, version 1
  • PRODINRA : 154342

Collections

Citation

F. Simon. Quelle transition pour les industries alimentaires tchèques ?. Session du Club d'experts en économie agricole internationale, Apr 1994, Paris, France. ⟨hal-02772449⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

7