Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Implication des cellules souches adultes et des cellules progénitrices dans le développement épithélial mammaire à la puberté

Résumé : Dès la puberté, les cellules souches adultes mammaires (MaSC) et, les cellules progénitrices qui en dérivent, participent au développement de l’épithélium mammaire. Dans le tissu mammaire adulte, ces mêmes MaSC sont à l’origine du potentiel régénératif du tissu sécrétoire lors de chaque cycle de reproduction. Chez la vache, les MaSC confèrent à la glande mammaire une plasticité importante. Pour mieux comprendre le rôle de ces cellules dans la construction du tissu épithélial, responsable du potentiel laitier, nous avons entrepris de les identifier et de les caractériser. Dans cet objectif, et grâce à un crédit incitatif des départements PHASE et GA, nous avons développé une technique de xéno-transplantation chez la souris. Cette technique/méthode consiste à transplanter du tissu mammaire bovin dans la glande mammaire de souris immunodéficientes (lignée BALB/c) où les ébauches épithéliales mammaires ont été ôtées par biopsie. Nous avons ainsi mis en évidence des cellules bovines capables de régénérer un épithélium, une propriété intrinsèque des MaSC. L’analyse en immunofluorescence de l’épithélium régénéré dans les glandes mammaires des souris transplantées a montré la présence de structures épithéliales mammaires bovines. Ces structures sont composées de cellules épithéliales luminales exprimant la kératine 7 (KRT7) et basales exprimant la KRT14 se développant dans un micro-environnement dense mésenchymateux sécrétant du collagène. L’analyse des MaSC et des cellules progénitrices mammaires bovines à la puberté par phénotypage en cytométrie en flux sur la base de l'expression des marqueurs de surface CD49f et CD24 a permis de mettre en évidence quatre populations distinctes: les populations CD49ffaibleCD24pos, CD49ffaibleCD24neg, CD49ffortCD24neg et CD49ffortCD24pos. La fraction de MaSC putatives correspond à la sous-population de cellules ayant le phénotype CD49ffortCD24pos. Nous avons montré que ces cellules sont capables de former des mammosphères en culture 3D et qu’elles expriment CD10, une protéine de surface de cellules basales. L'évaluation de l'activité de l'aldéhyde déshydrogénase (ALDH1), un marqueur des MaSC et des cellules progénitrices, a révélé que 68% des cellules CD49ffortCD24pos présentaient une activité ALDH1, supposant la coexistence de 2 sous-populations au sein de la fraction MaSC. Ceci a été confirmé par des résultats de co-marquage en immunofluorescence des cellules triées CD49ffortCD24pos montrant que toutes les cellules expriment la KRT14, mais qu’une partie des cellules co-expriment à la fois la KRT14 et la KRT7. En conclusion, nos résultats montrent pour la première fois la présence de deux sous-populations de MaSC dans le tissu mammaire bovin à la puberté.
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02786407
Contributor : Migration Prodinra Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, June 5, 2020 - 12:02:25 AM
Last modification on : Friday, September 10, 2021 - 2:26:29 PM
Long-term archiving on: : Thursday, December 3, 2020 - 3:12:02 PM

File

Finot_2019_poster_1.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02786407, version 1
  • PRODINRA : 457101

Citation

Laurence Finot, Catherine Hue-Beauvais, Etienne Aujean, Fabienne Le Provost, Eric Chanat, et al.. Implication des cellules souches adultes et des cellules progénitrices dans le développement épithélial mammaire à la puberté. Stem-Phase. Première rencontre du réseau Phase sur les cellules souches, Jan 2019, Bron, France. 2019. ⟨hal-02786407⟩

Share

Metrics

Record views

69

Files downloads

39