Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Requalifier le périurbain grâce aux paysages, une analyse critique

Résumé : Les espaces agricoles périurbains sont investis par des projets contradictoires dans lesquels la finalité productive s'étiole souvent au bénéfice d'une approche plus esthétique. Ils véhiculent en effet une histoire, une mémoire, qui sont aujourd'hui mobilisées à des fins très variées. Aborder l'espace agricole périurbain par le paysage invite à s’interroger sur la finalité d'une gestion collective de cet héritage : la mobilisation du paysage semble souvent consensuelle, mais est-elle vraiment un outil opérationnel ? L'espace périurbain fait figure d'espace paradoxal : il est convoité, recherché, investi et approprié notamment parce qu'il a conservé des héritages agricoles et ruraux. Mais les très fortes mobilités et l'étalement urbain ainsi engendrés participent à l'évolution voire à la dégradation des paysages et des milieux déterminants pour son attractivité. Dans ce contexte, tous les acteurs disent et souhaitent agir pour la préservation et l'entretien des paysages et des milieux. Mais comment se traduit cette volonté dans les documents d'urbanisme, de gestion et de planification ? Les paysages apparaissent comme des outils, des objets vertueux mais sont-ils vraiment opérationnels ? En raison de la forte mobilisation qu'ils suscitent, les paysages construisent en tous cas une "histoire territorialisée des lieux" (Dollfus, 1990). Dans l'interface périurbaine caractérisée par une forte instabilité, l'espace agricole aurait donc sa place dans la reconstruction d'une identité collective, au-delà de ses dimensions utilitaristes. Les paysages agricoles périurbains génèrent ou activent ainsi de la gouvernance territoriale dans des espaces et à des échelles renouvelées. Ils fabriquent de la territorialité et de la territorialisation là où les anciens codes ont disparu. A partir de l'analyse d'exemples de politiques publiques d'aménagement, nous montrerons que l'action paysagère/ le recours au paysage se positionne dans différents registres, du paysage instrumentalisé par rapport au projet urbain, de l'effet d'aubaine par rapport à des financements, du contrôle et de la reconquête sociale, du marketing identitaire… Les paysages / espaces agricoles étudiés et l'analyse des politiques dont ils font l'objet permettent de comprendre comment s'effectue le passage entre un territoire hérité et un territoire reconstruit. Pour comprendre ce passage, nous proposons une lecture des pratiques, des dispositifs mis en œuvre, et des registres de justification des acteurs impliqués.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02806691
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 02:30:15
Dernière modification le : jeudi 16 juillet 2020 - 10:04:08

Identifiants

  • HAL Id : hal-02806691, version 1
  • PRODINRA : 48609

Citation

Lucette Laurens, Coline Perrin, Françoise Jarrige. Requalifier le périurbain grâce aux paysages, une analyse critique. Les paysages périurbains, des héritages à une gestion différenciée des territoires, Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage (ENSNP). 41029 Blois Cedex, FRA.; Université François Rabelais (Tours). Equipe IPAPE Ingénierie du Projet d’Aménagement - Paysage et Environnement, Tours, FRA. Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), FRA. Université François Rabelais (Tours), FRA., Sep 2011, Blois, France. pp.28 vues. ⟨hal-02806691⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

12