Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Cadre conceptuel d’un projet de développement agricole portant sur les systèmes polyculture-élevage en Guadeloupe : articulations entre acteurs, objectifs, méthodes et objets d’étude

Résumé : Cette contribution vise à présenter la méthodologie mise en œuvre dans le cadre d’un projet de partenariat Recherche-Formation-Développement (RFD) conduit en Guadeloupe sur la problématique de l’intégration au sein des systèmes de production de type polyculture élevage (SPE) (Stark et al., 2010a; Alexandre et al., 2011). Ce projet réuni l'Etablissement Public Local d'Enseignement Agricole (EPLEA) de la Guadeloupe, la Chambre d'Agriculture de la Guadeloupe et le Centre INRA Antilles Guyane. L’objectif est de mettre à portée des exploitants, des enseignants et des apprenants, des modes de production agricole alternatifs à la spécialisation et à l’intensification des productions. Ce projet d'intérêt régional, se fonde sur l’hypothèse principale que la durabilité des exploitations agricoles passe par la valorisation et gestion de la diversité et l’optimisation des complémentarités et synergies entre les différentes productions, tout en maintenant des niveaux de productivité élevés (Devendra et Thomas, 2002). On parle alors de systèmes intégrés. Il s’agira au final de concevoir des systèmes de production et d'organisation, et des modes de conduite innovants évalués et référencés agro-écologiquement et socio-économiquement (Diman et al., 2010). Les acteurs des différentes institutions ont des objectifs différents mais complémentaires ; les échelles d’intervention qui leur sont spécifiques doivent s’emboiter selon une certaine logique de déroulement du projet ; la nature plurielle du sujet d’étude nécessite un partage de connaissances disciplinaires variées. L’évaluation de la multifonctionnalité et de la durabilité de l’agriculture nécessite de nouvelles démarches et de nouveaux outils (Malézieux et al., 2009). Tout ceci nécessite un cadre conceptuel (Faure et al., 2010) et cette présente étude permet de montrer l’articulation entre acteurs, méthodes, échelles et objets d’étude. Cette approche systémique repose sur i) une démarche transdisciplinaire incluant les volets agronomique, zootechnique, socio-économique ii) une démarche participative associée aux logiques des acteurs du territoire (Leroy, 2008) et iii) une évaluation multicritère de la durabilité de ces systèmes. La mise en œuvre de cette démarche repose alors sur trois phases (Dufumier, 1996). La première étape d’analyse-diagnostic (Capillon et Sébillotte, 1982) vise à caractériser les SPE qui sont présents à 80% sur le territoire guadeloupéen ainsi que les pratiques d’intégration entre les ateliers de culture et d’élevage qui sont encore mal connues (contexte d’information limitée, études marginales) (Stark et al., 2010b). Cette étape s’appuie sur plusieurs types d’entretiens (exploratoire, fonctionnement, à dire d’experts) de manière à cerner la diversité existante et l’innovation intrinsèque (Blazy et al., 2009), ainsi que la perception de cette diversité par les acteurs du monde agricole. Suite à la caractérisation des SPE et à l’identification des pratiques plus ou moins intégratives, il s’agira d’évaluer les pratiques les plus à même d’optimiser l’intégration entre productions. Cette évaluation multicritère sera basée sur des dispositifs de suivi mis en œuvre à des échelles et dans des conditions différentes : i) études et amélioration en conditions de production des SPE par des suivis chez et en partenariat avec les agriculteurs, ii) prototypage (Gourdine et al., 2011) et tests pilotes en centre de recherche d’une part (Gonzalez-Garcia et al., 2010), et au sein de l’exploitation agricole de l’EPLEA d’autre part avec une vocation pédagogique. Cette évaluation permettra alors de produire des références de performances agro-écologiques et socio-économiques sur les SPE intégrés (Dedieu et al., 2011). Enfin, la diffusion de ces résultats se fera à différents niveaux : par la production de résultats scientifiques, par le transfert et la vulgarisation de ces références et par l’incorporation de ces notions et résultats au sein de la formation. De par la diversité des dispositifs à développer dans le cadre de l’approche participative envisagée, les résultats se déclineront de façon différenciée pour répondre aux divers objectifs des partenaires (Stark et al., 2010a). Concernant la recherche, il s’agit de valider ou d’approfondir certains travaux portant sur les systèmes multi-espèces et l’intégration des productions d’une part, l’approche systémique des exploitations agricoles, d’autre part, tout en faisant remonter du terrain de nouvelles questions de recherche. Pour la formation, il s’agit de s’appuyer sur le système pilote démonstratif de l’EPLEA et d’intégrer aux formations dispensées ces notions de durabilité et d’innovation technique. Et pour le développement, des références techniques directement exploitables et appropriables par les agriculteurs seront produites, de manière à les accompagner dans leur volonté d’innover en termes d’intégration des conduites de leurs ateliers de production (Devendra, 2002).
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

Cited literature [21 references]  Display  Hide  Download

https://hal.inrae.fr/hal-02810744
Contributor : Migration Prodinra Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, June 6, 2020 - 8:51:24 AM
Last modification on : Tuesday, September 28, 2021 - 3:40:30 AM

File

ASRDLF2011_S10_Stark_Diman_ali...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02810744, version 1
  • PRODINRA : 226825

Collections

Citation

Fabien Stark, Jean-Louis Diman, Alexandre Regis, Christiane Diman, Gisèle Alexandre. Cadre conceptuel d’un projet de développement agricole portant sur les systèmes polyculture-élevage en Guadeloupe : articulations entre acteurs, objectifs, méthodes et objets d’étude. 48. Colloque annuel de l’ASRDLF (Association de Science Régionale de Langue Française) : Migrations et Territoires, Université des Antilles et de la Guyane (UAG). Centre d'Etude et de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée - Faculté de droit et d'économie, Schoelcher, FRA.; Université des Antilles et de la Guyane (UAG). Schoelcher, FRA.; Association de Science Régionale de Langue Française (ASRDLF). Paris, FRA., Aug 2011, Schoelcher, France. 10 p. ⟨hal-02810744⟩

Share

Metrics

Record views

63

Files downloads

74