Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Saisir la reproduction sociale “par en bas”. Notes autour d’un classique et de son actualité (Postface)

Résumé : C'est parce qu’elle se donne pour objet le paradoxe du maintien d’une division de classe dans une société où l’école démocratique proclame une égalité que la recherche de P. Willis présente toujours un intérêt scientifique et politique. Cette étude éclaire, en effet, les processus de différenciation sociale et leur légitimation culturelle en pointant le curseur vers un lieu central de consolidation et d’acception de l’inégalité de destins sociaux : l’institution scolaire. Pour bien saisir ces processus, Willis explique que c’est du côté des élèves, de leurs pratiques et de leurs représentations, de leurs relations avec les enseignants et leurs parents, que l’on doit se placer. Sinon comment comprendre que les enfants issus des classes populaires s’orientent volontairement vers des positions subalternes dans la hiérarchie sociale ? C’est la participation subjective, active et créative, et non exempte d’insubordination, des membres des classes populaires aux processus de reproduction sociale que dévoile cette recherche pionnière.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02810945
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 09:06:55
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : hal-02810945, version 1
  • PRODINRA : 44001

Collections

Citation

Sylvain Laurens, Julian Mischi. Saisir la reproduction sociale “par en bas”. Notes autour d’un classique et de son actualité (Postface). L’école des ouvriers. Comment les enfants d’ouvriers obtiennent des boulots d’ouvriers, Editions Agone, 2011, Ordre des Choses, 978-2-7489-0144-3. ⟨hal-02810945⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

11