Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Pression de sélection exercée par des génotypes de Malus x domestica partiellement résistants sur des populations de Venturia inaequalis provenant des compartiments sauvages et cultivés

Résumé : Le déploiement de variétés résistantes portant des gènes majeurs peut avoir un impact fort sur la structuration des populations de pathogène. Chez le pommier, l’utilisation des variétés résistantes à la tavelure portant le gène majeur Vf a conduit à l’augmentation en fréquence de souches virulentes, probablement issues du compartiment sauvage, menant à la perte d’efficacité de ce gène. Les résistances partielles sont considérées plus durables. Cependant l’adaptation des pathogènes à ce type de résistance a été beaucoup moins étudiée. Dans cette étude, nous testons l’hypothèse (1) d’une adaptation différentielle des souches selon leur compartiment d’origine (2) d’une sélection des souches les plus agressives par les résistances partielles. Deux cultivars sensibles et 51 génotypes appartenant à une descendance F1 où ségrégent 8 facteurs de résistance (QTLs et gènes majeurs) ont été inoculés en conditions contrôlées par 3 core collections de V. inaequalis isolées de M. x domestica et d’espèces endémiques asiatique, M. sieversii et européenne, M. sylvestris. Chaque core collection est constituée de 10 souches inoculées en mélange. La sévérité de la maladie a été notée, l’identité des souches sporulantes a ensuite été définie à l’aide de marqueurs microsatellites. Enfin, les souches identifiées ont été inoculées seules sur certains génotypes F1 ainsi que sur les cultivars sensibles afin de comparer leur agressivité. Concernant le compartiment sauvage, 2 souches sont toujours présentes quelque soit le génotype testé suggérant que l’effet de compétition entre souches serait plus important que l’effet du génotype hôte. En revanche, les fréquences de détection des souches issues de M. x domestica varient selon le génotype. De plus, c’est dans ce compartiment que l’on détecte le plus de souches multivirulentes. Le lien entre résistances partielles et niveau d’agressivité sera présenté.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02819174
Contributor : Migration Prodinra Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, June 6, 2020 - 4:36:13 PM
Last modification on : Wednesday, October 20, 2021 - 3:19:12 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02819174, version 1
  • PRODINRA : 39116

Collections

Citation

Amandine Le Van, Marie de Gracia, Valérie Caffier, Bruno Le Cam, Charles Eric Durel. Pression de sélection exercée par des génotypes de Malus x domestica partiellement résistants sur des populations de Venturia inaequalis provenant des compartiments sauvages et cultivés. Journées "Jean Chevaugeon", Jan 2010, Aussois, France. 1 p. ⟨hal-02819174⟩

Share

Metrics

Record views

24