Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Trajectoires des principales catégories d'exploitations laitières françaises sur la période 1990-1997

Résumé : Le nombre d'exploitations laitières françaises a chuté de 202 000 en 1990 à 140 000 en 1997. Cette régression numérique qui se manifeste soit sous forme de disparitions complètes d'exploitations soit par simple cessation de l'atelier laitier, est très forte pour les Petites unités (-69%), les systèmes Lait et grandes cultures (-62%) et les mixtes Lait-Viande avec vaches allaitantes (-40%), nettement plus faible pour les Lait-Spécialisés (-22%). Simultanément dans la population des exploitations laitières pérennes, le mouvement dominant est celui d'une déspécialisation au profit des systèmes combinant Lait élevage et cultures et mixtes Lait-Viande bovine. Ce mouvement de diversification est une modalité de l'agrandissement des exploitations laitières qui est une caractéristique essentielle de leur processus de développement. Le rythme de l'agrandissement est plus rapide pour des systèmes plus dynamiques comme les Lait et hors-sol (+35% de SAU sur la période), plus faible pour les Lait-Spécialisés (+26%). Il est lié aux potentialités de développement repérées par l'âge de l'exploitant, son niveau de formation, les performances technologiques, le taux d'équipement, la fréquence des formes d'organisation sociétaires. La désintensification, qui touche principalement les catégories d'exploitations laitières les plus intensives, domine le mouvement d'intensification qui persiste chez les moins intensifs. Ces adaptations sont largement déterminées par le dispositif de modulation de certaines primes PAC en fonction du chargement bovin des surfaces fourragères. La tendance à la croissance du revenu agricole par unité de travail familial sur la période reflète l'influence positive de l'agrandissement des unités de production, de l'accroissement de la productivité apparente du travail et aussi l'élévation de la part des aides publiques (notamment des aides compensatoires) dans les recettes d'exploitation. Ces effets l'emportent sur l'évolution défavorable du ciseau des prix sur la période. Ces changements structurels, technologiques, de forme d'organisation vont continuer de se manifester notamment avec l'entrée en application d'Agenda 2000. Ils seront à combiner à l'influence du facteur localisation qui pèsera d'un poids plus important dans l'hypothèse de la suppression des quotas.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02838377
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : dimanche 7 juin 2020 - 12:34:50
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : hal-02838377, version 1
  • PRODINRA : 151541

Collections

Citation

M. Quinqu, F. Colson. Trajectoires des principales catégories d'exploitations laitières françaises sur la période 1990-1997. 6. Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants, Institut de l'Elevage (IDELE). FRA., Dec 1999, Paris, France. 1 p. ⟨hal-02838377⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

9