Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage

Etude d'évaluation contingente du degré d'acceptation de sites pour les déchets ultimes

Résumé : Le développement du recyclage et la fermeture des décharges sauf pour les déchets ultimes dès 2002 traduisent une évolution significative de la politique de gestion des déchets ménagers. Ceci va entraîner un recours accru à l'incinération avec une modernisation et une concentration des installations et parallèlement la suppression des incinérateurs les plus anciens et les plus petits. Le financement de cette politique suppose un accroissement de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères et sa réussite requiert la participation des ménages aux différents programmes de tri à la source. Pour l'évaluer ex ante la méthode d'évaluation contingente a été retenue. L'enquête a été menée dans deux arrondissements de Paris et dans une commune de sa banlieue auprès d'un échantillon de 403 ménages. Les questions pertinentes ont été préparées à partir de la technique des groupes cibles. Outre les informations socio-économiques habituelles, le questionnaire a permis de décrire les comportements de tri des ménages (utilisation de plusieurs poubelles, de containers.) et d'estimer le consentement à payer (CAP) pour améliorer la situation actuelle. Enfin les personnes interrogées ont été à exprimer un vote contingent, en choisissant un type d'incinérateur parmi cinq possibilités. Les conséquences de chaque vote possible ont été exprimées à la fois en termes de coûts privés (augmentation de la taxe sur les ordures ménagères) et de bénéfices publics (effets sur la santé d'une réduction des émissions). Le CAP est une fonction croissante du revenu et dépend par ailleurs de l'âge et du niveau de formation de la personne interrogée. Les personnes souffrant de maux de tête, de sinusite et d'irritation de la gorge annoncent des valeurs plus élevées. Le CAP annuel moyen estimé à partir d'un modèle Tobit est égal à 181 F par ménage. Dans la procédure de vote contingent, les personnes interrogées préfèrent dans leur majorité, la meilleure technologie actuellement disponible. C'est la plus coûteuse, son choix se traduirait par un coût privé du même ordre que le CAP moyen, ce qui traduit une cohérence des réponses à ces deux parties du scénario. Il faut noter que les collectivités locales ont tendance à se tourner vers la technologie la moins coûteuse respectant les normes réglementaires.
Type de document :
Ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02841780
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : dimanche 7 juin 2020 - 15:08:48
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : hal-02841780, version 1
  • PRODINRA : 151504

Collections

Citation

C. Morin, V. Renouard, . Ministère de l'Aménagement Du Territoire Et de l'Environnement,direction Générale de l'Administration Et Du Développement,paris (fra). Etude d'évaluation contingente du degré d'acceptation de sites pour les déchets ultimes. 177 p., 1999. ⟨hal-02841780⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

2