Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Autre publication

Compte-rendu de fin de projet ANR Peerless : Viabilité d’une gestion écologique renforcée de la santé des plantes

Abstract : L’enjeu de PEERLESS était de proposer une gestion viable des populations de bioagresseurs dans les agroécosystèmes par une approche intégrative combinant différentes échelles spatiales, des cultures pérennes et annuelles et les interactions trophiques entre plusieurs bioagresseurs de ces cultures et leurs ennemis naturels. La régulation des bioagresseurs par les auxiliaires naturellement présents dans les cultures est le service ecosystèmique étudié afin de diminuer la dépendance des systèmes de production agricole aux pesticides. Pour répondre à un premier objectif visant à caractériser l’impact des pratiques agronomiques et des agencements paysagers sur les pertes de production causées par les ravageurs et les adventices, des suivis écologiques et agronomiques ont été réalisés dans six bassins de productions nationaux et plusieurs sites expérimentaux. Les résultats issus de ces suivis mettent en évidence des effets interactifs entre les pratiques de gestion dans les parcelles agricoles et le contexte paysager sur les populations de bioagresseurs, nécessitant l’appréhension de la santé des plantes à plusieurs échelles spatiales. Pour répondre à un second objectif visant à mieux les comprendre les processus écologiques en jeux, ont été analysées, dʹune part, les interactions interspécifiques au niveau de la parcelle pour déterminer les espèces auxiliaires principalement impliquées dans le contrôle biologique des bioagresseurs et dʹautre part, les dynamiques de populations des bioagresseurs et des auxiliaires en fonction des caractéristiques de paysages. Les espèces auxiliaires observées dans les parcelles varient sensiblement pour une même culture. Les carabes jouent un rôle central dans le contrôle biologique des adventices et de différents ravageurs, mais ce contrôle varie à la fois en qualité et en intensité en fonction de la complexité du réseau d’interactions. Les proportions et, dans une moindre mesures, les distributions de cultures et d’habitats semi‐naturels dans les paysages agricoles impacte la recolonisation des parcelles cultivées par les populations de bioagresseurs et d’auxiliaires. Enfin, pour répondre à un troisième objectif visant à proposer des stratégies viables de conduite de culture et d’agencement paysager à l’échelle d’un territoire, des modèles mécanistes de dynamique des populations des bioagresseurs et de leurs ennemis pour différents scénarios d’agencement de cultures et d’habitat semi naturel dans le paysage ont été développés. Les performances agronomiques, écologiques, environnementales et économiques des scénarios paysagers simulés ont été analysées afin d’aider à la conception de stratégies intégrées de gestion de la santé des plantes et appuyer l’action publique en terme de réduction d’usage des pesticides.
Type de document :
Autre publication
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [317 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/hal-02900132
Déposant : Pierre Franck <>
Soumis le : mercredi 15 juillet 2020 - 19:24:11
Dernière modification le : vendredi 17 juillet 2020 - 03:13:09

Fichier

Peerless_compte_rendu_final_av...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-02900132, version 1

Collections

Citation

Pierre Franck. Compte-rendu de fin de projet ANR Peerless : Viabilité d’une gestion écologique renforcée de la santé des plantes. 2018. ⟨hal-02900132⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

5

Téléchargements de fichiers

15