Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

TRANSPLANTATIONS MONÉGASQUES : DES GORGONES SOUS SURVEILLANCE

Résumé : Accompagnés par deux chercheurs du Centre scientifique de Monaco, Stéphanie Reynaud et Éric Béraud (voir encadré page ci-contre) et deux membres de la division maritime aéroportuaire de Monaco, nous allons sur le site des roches de Saint-Nicolas, situé à la sortie du port de Fontvielle. C'est là que des boutures de la gorgone Eunicella cavolini ont été transplantées il y a un peu plus d'un an. Oui, vous avez bien lu. Bizarre ? Pas vraiment. Pourquoi (c'est la bonne question) ? En partie pour répondre aux travaux pharaoniques de la principauté de l'extension en mer, dans l'anse du Portier. Mais de quoi parle-ton ? Monaco est un lieu où la densité humaine au mètre carré est parmi les plus élevées au monde. Quand on y va, on comprend ! La principauté est en effet coincée entre mer et montagne sur un territoire peu exten-sible. Monaco a donc fait le choix de construire sur la mer. Cela a déjà été fait par le passé et aujourd'hui le dernier programme en cours est en train de gagner 6 hectares sur la mer avec la construction d'immeubles, maisons et commerce de luxe. Bien sûr il y a les « pour » et les « contre » et cet article n'a pas pour objectif de prendre parti, vu que de toute façon rien ne pourra empêcher ce projet, déjà bien avancé. Le lieu n'est en revanche pas anodin car il est situé à côté de la zone des aires marines protégées du Larvotto géré par l'AMPN (l'Association monégasque pour la protection de la nature, www.ampn-nature-monaco.com/). Outre un suivi scientifique sur le site pour analyser l'impact environnemental de ce chantier, des mesures compen-satoires ont aussi été mises en place consistant à prélever de nombreuses espèces (comme Anemonia viridis, Eunicella cavolini, Cladocora caespitosa, Leptogorgia sarmentosa) pour les réimplanter ailleurs ou les utiliser à des fins scientifiques. Ainsi, entre mars et avril 2017, des prélèvements ont été effectués par les plongeurs du CSM d'une ving-taine de spécimens de la gorgone Eunicella cavolini, certaines, en excellente santé, d'autres nécrosées. Les animaux sélectionnés, sur une zone près du Larvotto entre 25 et 30 m de profondeur, ont tout d'abord été ramenés et acclimatés dans les aquariums du CSM. Quelques mois plus tard, la moitié des gorgones a été replantée avec une résine spéciale sur une partie de roches vers 25 mètres de profondeur à Saint-Nicolas. TRANSPLANTATIONS MONÉGASQUES : DES GORGONES SOUS SURVEILLANCE > Il se passe toujours quelque chose du côté du Centre Scientifique de Monaco. C'est sûrement pour cela que j'y vais régulièrement, peut-être aussi parce que j'y suis toujours très bien reçu. Ce matin-là, la plongée a permis de révéler une des missions peu connues de l'Institut portant sur ce que l'on pourrait nommer une procédure de compensation. Par Stéphan Jacquet. S. JACQUET Responsable de rubrique Objectif : voir si ce type de mesure peut être probante, et renouvelé à plus grande échelle si nécessaire. Premier constat, les gorgones sont là et semblent aller bien. Elles sont vivantes même s'il est encore difficile d'apprécier le degré de croissance de l'animal. De plus, force a été de constater la présence de la fameuse algue filamenteuse qui a tendance à tout recouvrir et probablement limiter un développement optimal pour la faune fixée. Bref, à suivre… Une surveillance attentive est nécessaire… L'algue filamenteuse recouvre les gorgones et freine leur développement. Replanter les gorgones : une expérimentation du CSM.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02916389
Contributor : Stéphan Jacquet <>
Submitted on : Monday, August 17, 2020 - 5:59:48 PM
Last modification on : Thursday, March 4, 2021 - 9:58:02 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, December 1, 2020 - 8:07:15 PM

File

Jacquet_Subaqua_2019f.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02916389, version 1

Collections

Citation

Stéphan Jacquet. TRANSPLANTATIONS MONÉGASQUES : DES GORGONES SOUS SURVEILLANCE. Subaqua, 2019. ⟨hal-02916389⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

37