Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Répression des fimbriae Pef par les nucléoprotéines chez Salmonella Typhimurium

Résumé : Objectifs : Les gastroentérites provoquées par Salmonella Typhimurium sont déclenchées par l'adhésion des bactéries à l'épithélium intestinal conduisant ensuite à l'invasion et à la destruction de la surface mucosale. L'opéron pef de S. Typhimurium dirige la biosynthèse des fimbriae Pef (plasmidencoded fimbriae) impliqués dans l'adhésion à l'épithélium intestinal murin mais dont le rôle précis reste à déterminer. Comme la plupart des 13 fimbriae de S. Typhimurium, l'expression des Pef est fortement régulée. In vitro, leur expression n'a pu être détectée qu'après des cultures statiques en milieu riche à pH acide. Des travaux antérieurs et des analyses microarrays suggéraient l'implication des nucléoprotéines H-NS et Hha-YdgT dans la régulation négative de l'expression des fimbriae Pef. L'objectif de cette étude était de démontrer cette répression et de caractériser les mécanismes mis en jeu. Matériels et Méthodes : Les mutants hns, du fait de leur instabilité, sont reconstruits par transduction à chaque expérience. Les activités des promoteurs ont été quantifiées avec des fusions transcriptionnelles plasmidiques chez la souche sauvage et des mutants hns et/ou hha-ydgT. L'expression des fimbriae Pef a été mesurée par RT-PCR et Western blot en estimant l'expression de pefA/PefA, qui code la sous-unité majoritaire. Résultats : H-NS et, à un degré moindre, Hha-YdgT régulent négativement la transcription de l'opéron pef en agissant sur le promoteur situé en amont de pefB, le premier ORF de l'opéron. De plus, Hha-YdgT sont capables de réprimer l'expression de pef indépendamment de H-NS quand les bactéries sont cultivées en milieu acide en conditions statiques, ce qui n'est pas le cas après culture à pH neutre. Conclusions : Ce travail démontre que la faible expression des fimbriae Pef in vitro est due à l'action combinée des nucléoprotéines H-NS et Hha-YdgT sur l'activité transcriptionnelle de la région promotrice localisée en amont de l'opéron pef. Le mode d'action exact de ces nucléoprotéines est actuellement en débat dans la littérature. Des évidences expérimentales et un modèle mécanistique récemment décrit indiquent que Hha-YdgT agissent essentiellement par l'intermédiaire de H-NS pour moduler l'expression de gènes. A l'inverse, quelques études montrent que Hha peut se fixer sur des séquences régulatrices spécifiques indépendamment de H-NS. Nos résultats sur la régulation transcriptionnelle de l'opéron pef sont en faveur de l'existence de ces deux modèles.
Document type :
Poster communications
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03047991
Contributor : Olivier Grépinet <>
Submitted on : Wednesday, December 9, 2020 - 10:10:11 AM
Last modification on : Thursday, May 6, 2021 - 2:21:33 PM

File

Abstract SFM2017-IVPOG.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03047991, version 1

Collections

Citation

Olivier Grépinet, Genaro Hurtado-Escobar, Nadia Abed, Pierre Raymond, Philippe Velge, et al.. Répression des fimbriae Pef par les nucléoprotéines chez Salmonella Typhimurium. Congrès National de la Société Française de Microbiologie, Oct 2017, Paris, France. ⟨hal-03047991⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

7