Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Les qualités nutritionnelles des petits fruits

Résumé : Les petits fruits (généralement appelés « baies » ou « berries » dans la littérature scientifique) ont été largement étudiés pour leurs effets sur la santé humaine, ce qui a été principalement attribué à leurs profils nutritionnels d’intérêt pour leur richesse en fibres, vitamines C et B9, minéraux et polyphénols. Les contenus en ces (micro)nutriments sont différents d’une espèce à l’autre, et les études des effets sur la santé de ces baies entières par rapport à celles des composés pris individuellement sont en nette croissance, en raison des synergies potentielles entre les composés bioactifs et l’effet matrice des fruits. Cassis, cranberry (canneberge) et mure sont une source importante de fibres (un peu plus de 5 g pour 100 g de fruits frais). Le cassis est très riche en vitamine C (180 mg pour 100 g de cassis frais, soit 2,25 fois le besoin nutritionnel moyen journalier). La fraise et la framboise sont riches en folates (vitamine B9) avec respectivement 99 et 38 µg pour 100 g de fruits frais, le besoin nutritionnel moyen étant de 250 µg par jour. Comme tous les autres fruits, ces baies apportent une diversité de minéraux : phosphore, potassium, calcium, fer, magnésium… L’intérêt en santé de ces baies a été mis en avant pour leurs apports en polyphénols, mettant l’accent surtout sur les anthocyanes contribuant à leur coloration de rouge orangé à violet. La faible absorption intestinale et la forte métabolisation de ces polyphénols, largement décrite dans la littérature, a conduit à l’hypothèse que les métabolites formés pourraient agir comme des molécules « signal » c’est-à-dire sur l’expression de nos gènes impliqués dans les facteurs cardio-métaboliques : tension artérielle, dyslipidémie, insulino-résistance, inflammation, dysfonctionnement endothélial. Des études cliniques soutiennent les effets bénéfiques de ces petits fruits rouges sous forme de jus pour un maintien de la santé cardiovasculaire. La richesse en composés antioxydants, dont les polyphénols, a été mise en évidence dans deux « super fruits », la baie de goji et la grenade, et a été associée à leurs effets bénéfiques sur la santé via leurs fonctionnalités : antioxydante, anti-inflammatoire, antimicrobienne, antimutagénique, neuroprotectrice. Une grande quantité de polyphénols ingérées via ces baies atteignent le colon et sont métabolisées en molécules plus petites. Ces polyphénols et leurs métabolites peuvent moduler ainsi notre microbiote intestinal. L’effet prébiotique potentiel des baies a été rapporté dans plusieurs études mettant en avant leurs impacts favorables sur la croissance des bactéries bénéfiques : Bifidobacterium, Lactobacillus et Akkermansia. A côté de ces baies, le kiwi est un fruit intéressant pour sa richesse en vitamine C et également son éventail d’autres (micro)nutriments, fibres, potassium, vitamine E et folates, des phytomicronutriments antioxydants et des enzymes. La contribution du kiwi à la santé digestive a fait l’objet d’une attention particulière en raison d’un nombre croissant de preuves via des études cliniques. Il y a plusieurs mécanismes d’action plausibles susceptibles d’agir, comprenant celle des fibres, mais aussi la présence d’actinidine, une enzyme protéolytique naturelle unique au kiwi qui décompose les protéines et facilite la digestion gastrique et iléale.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03185808
Contributor : Isabelle Perez <>
Submitted on : Tuesday, March 30, 2021 - 4:05:49 PM
Last modification on : Wednesday, March 31, 2021 - 3:37:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03185808, version 1

Citation

Marie-Josephe Amiot. Les qualités nutritionnelles des petits fruits. Webinaire : Les petits fruits rouges revisités, Société Nationale d'Horticulture de France (SNHF), Mar 2021, webinaire, France. ⟨hal-03185808⟩

Share

Metrics

Record views

84