Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Imagerie ATR-FTIR : phénotypage à l’échelle de la paroi dans le modèle bois de tension de peuplier

Résumé : Les arbres atteignent des hauteurs et des durées de vie considérables grâce aux propriétés remarquables de leur bois. En effet, le bois remplit trois fonctions principales : (1) la conduction de l’eau de la racine au houppier, (2) le soutien mécanique de la masse toujours en augmentation de l’arbre en croissance et (3) le stockage de réserves temporaires, capitales pour la pérennité de l’arbre. Chez les angiospermes, les vaisseaux, les fibres et les rayons parenchymateux sont, respectivement, affiliés à ces fonctions [1]. La composition et la structure des parois de ces cellules varient considérablement en fonction des stades de développement et des conditions environnementales. Par exemple, en réponse à des contraintes mécaniques, les angiospermes produisent un bois dit de tension qui se caractérise par la présence d’une couche surnuméraire dans les parois des fibres, appelée couche G, et composée exclusivement de cellulose et de polysaccharides non-cellulosiques [2-3]. Le bois est donc un assemblage complexe des parois secondaires des fibres et vaisseaux, interconnectés aux cellules vivantes de rayons. Afin de s’affranchir de cette grande complexité, les mécanismes moléculaires de la formation du bois doivent être préférentiellement étudiés au niveau cellulaire. Ici, nous présentons le développement d’une méthode de microphénotypage non destructrice basée sur la microspectroscopie ATR-FTIR. Nous avons appliqué cette technique sur du bois de peupliers inclinés pour induire la formation de bois de tension. Grâce aux analyses d’images hyperspectrales obtenues, nous avons montré que (i) les couches G sont principalement composées de cellulose et de polysaccharides non cellulosiques, (ii) les lignines des parois cellulaires des vaisseaux sont plus riches en unités G alors que celles des fibres sont plus riches en unités S. Ces résultats sont conformes aux études antérieures [3-6], avec une résolution spatiale cinq fois plus élevée. Nous avons enfin pu étudier avec précision la composition des parois de fibres de bois de tension hors couche G et de rayons, jusqu’alors peu étudiées. En résumé, la microspectroscopie ATR-FTIR offre de nouvelles possibilités pour l’étude de la composition de la paroi cellulaire à l’échelle de la cellule.
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03289260
Contributor : Annabelle Déjardin <>
Submitted on : Friday, July 16, 2021 - 5:40:07 PM
Last modification on : Wednesday, July 21, 2021 - 3:44:55 AM

File

RFP2019_Cuello_HAL.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03289260, version 1

Collections

Citation

Clément Cuello, Paul Marchand, Françoise Laurans, Camille Grand-Perret, Véronique Lainé-Prade, et al.. Imagerie ATR-FTIR : phénotypage à l’échelle de la paroi dans le modèle bois de tension de peuplier. 12èmes journées du Réseau Français des Parois, May 2019, Roscoff, France. ⟨hal-03289260⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

10