Consommation de préparations infantiles enrichies en acides gras polyinsaturés et risque d’infections ou de symptômes allergiques dans l’enfance : données de la cohorte ELFE - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Poster Year :

Consommation de préparations infantiles enrichies en acides gras polyinsaturés et risque d’infections ou de symptômes allergiques dans l’enfance : données de la cohorte ELFE

(1) , (1) , (1) , , , (1) , (1) , (1)
1

Abstract

Contexte/objectif : La nouvelle réglementation de la Commission européenne exige l’enrichissement de toutes les préparations infantiles (PI) en acide docosahexaénoïque (DHA). Cependant, très peu d’études ont évalué l’effet de l’enrichissement des PI en acides gras polyinsaturés (AGPI) sur les infections ou les symptômes allergiques. Notre étude avait donc pour objectif d’évaluer les associations entre la consommation d’une PI enrichie en AGPI (DHA, acide arachidonique (ARA), acide eicosapentaénoïque (EPA)) et le risque d’infections ou de symptômes allergiques. Matériels et méthodes : Les analyses ont porté sur 8389 nourrissons (allaités et non allaités) de la cohorte ELFE qui consommaient une PI à 2 mois. Les associations entre la consommation d’une PI enrichie en DHA/ARA ou DHA/ARA+EPA et le risque d’infections (gastro-intestinales, voies respiratoires inférieures (IVRI) ou supérieures) ou de symptômes allergiques (sifflements, eczéma, allergies alimentaires, traitements contre l'asthme) avant 5,5 ans ont été évaluées à l’aide de modèles de régression logistique multivariables. Résultats principaux : Comparés aux nourrissons qui consommaient une PI non enrichie en AGPI (63%), ceux qui consommaient une PI enrichie en DHA/ARA+EPA (11%) présentaient un risque plus faible de recevoir un traitement contre l'asthme. Aucune autre association significative n’a été observée. En considérant les concentrations en AGPI dans la PI consommée, les nourrissons qui consommaient une PI avec une teneur élevée en DHA (≥ 10 mg/100 kcal) montraient un risque plus faible d'IVRI et de recevoir un traitement contre l'asthme, et ceux qui consommaient une PI avec une teneur élevée en EPA (≥ 3,2 mg/100 kcal) montraient un risque plus faible d'IVRI, de sifflements et de recevoir un traitement contre l'asthme. Conclusion : Nos résultats sont en faveur d’un effet bénéfique de l’enrichissement des PI en AGPI vis-à-vis des symptômes respiratoires infectieux et atopiques. Ces résultats sont en accord avec l’hypothèse selon laquelle, des apports élevés en AGPI seraient associés à un moindre risque de maladies respiratoires pendant de l’enfance, et doivent être confirmés par d’autres études.
Not file

Dates and versions

hal-03739264 , version 1 (27-07-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03739264 , version 1

Cite

Moufidath Adjibade, Camille Davisse-Paturet, Jonathan Y. Bernard, Karine Adel-Patient, Amandine Divaret-Chauveau, et al.. Consommation de préparations infantiles enrichies en acides gras polyinsaturés et risque d’infections ou de symptômes allergiques dans l’enfance : données de la cohorte ELFE. Congrès Francophone d’allergologie, May 2021, Virtuel, France. ⟨hal-03739264⟩
4 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More