Trajectories and determinants of the sustainability of sown grasslands in the West of France - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Fourrages Year : 2022

Trajectories and determinants of the sustainability of sown grasslands in the West of France

Trajectoires et déterminants de la pérennité de prairies semées dans le Grand-Ouest de la France

(1) , (2) , (3) , (3) , (4) , (4) , (3, 4) , (5)
1
2
3
4
5

Abstract

Often, the destruction of sown grasslands is linked to a decrease in productivity and/or a change in flora over time. These evolutions are rarely objectified and are the subject of two recent research-action projects in the Great West, in which observatories of young, well-established plots were monitored for 4 years (PERPeT project) and 5 years (PTD project). The monitoring focused on the annual biomass harvested and botanical composition, in order to determine how the grasslands age according to the initial sowing, the pedo-climate and the use practices of the plots. The synthesis of the main results allows us to conclude that "it is possible to age grasslands well", that their evolution is multifactorial with climatic factors (water supply), among the main determinants, then linked to practices and soils. Several types of grasslands and evolutionary trajectories were characterized, with certain species playing an important role in these dynamics. The flora diversifies and the prairie bottom becomes balanced after 5-6 years, with a root development making the soils more resistant to trampling. Finally, these evolutions, more or less favorable in terms of quantity and quality of harvestable grass, can lead to reconsider the function of each plot in the forage system.
La destruction des prairies semées est souvent liée à une baisse de productivité et/ou un changement de flore avec le temps. Ces évolutions rarement objectivées ont fait l'objet de deux projets de recherche-action récents dans le Grand-Ouest, dans lesquels des observatoires de jeunes parcelles bien implantées ont été suivis pendant 4 (projet PERPeT) et 5 ans (projet PTD). Les suivis portaient sur la biomasse annuelle récoltée et la composition botanique, afin de déterminer comment vieillissent les prairies en fonction du semis initial, du pédo-climat et des pratiques d'utilisation des parcelles. La synthèse des principaux résultats permet de conclure que « bien faire vieillir des prairies, c'est possible », que leur évolution est multifactorielle avec parmi les principaux déterminants des facteurs climatiques (alimentation en eau), puis liés aux pratiques et aux sols. Plusieurs types de prairies et de trajectoires d'évolution ont été caractérisés, certaines espèces jouant un rôle important dans ces dynamiques. La flore se diversifie et le fond prairial s'équilibre au bout de 5-6 ans, avec un développement racinaire rendant les sols plus résistants au piétinement. Enfin, ces évolutions plus ou moins favorables en termes de quantité et qualité de l'herbe récoltable peuvent amener à reconsidérer la fonction de chaque parcelle dans le système fourrager.
Not file

Dates and versions

hal-03760336 , version 1 (25-08-2022)

Identifiers

Cite

Francoise Vertès, Francois Gastal, Luc Delaby, Remy Delagarde, Romain Dieulot, et al.. Trajectoires et déterminants de la pérennité de prairies semées dans le Grand-Ouest de la France. Fourrages, 2022, 250, pp.25-38. ⟨hal-03760336⟩
12 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More