Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Chablis et diversité des coléoptères en forêt feuillue de plaine : impact à court terme de la trouée, de sa surface et de son contexte paysager

Résumé : La tempête est une perturbation naturelle majeure dans les écosystèmes forestiers tempérés. Cette thèse porte sur l'impact de la tempête survenue en décembre 1999 sur la diversité entomologique dans des forêts feuillues de Seine-et-Marne. La réponse des communautés de Coléoptères dans des trouées de chablis non exploitées est étudiée à court terme, lors de la 2e saison d`activité après perturbation. Nous avons étudié l`ensemble des coléoptères aériens circulants au niveau taxonomique de la famille, et au niveau spécifique, plusieurs familles : les Carabidae épigés et volants, les Scolytinae et plusieurs autres familles de Coléoptères saproxyliques. L`examen de groupes écologiques complète l`analyse taxonomique. Deux techniques d`échantillonnage de l`entomofaune circulante épigée (pièges à fosse) et aérienne (pièges-vitres) ont été utilisées dans 24 trouées de chablis de surface variable (de 0.1 à 3.3 ha), 14 témoins forestiers et 12 autres milieux ouverts intra-forestiers. 125 000 coléoptères ont été échantillonnés, soit 66 familles, 93 espèces de Carabidae et 185 espèces de coléoptères saproxyliques. Dès la deuxième année après tempête, en réponse aux variations des micro-habitats et des ressources disponibles (bois mort, galettes, fleurs, proies~), les assemblages de Coléoptères sont clairement différenciés dans les trouées par rapport aux témoins forestiers, pour tous les taxons étudiés. Au niveau des familles, l`abondance des coléoptères aquatiques, des floricoles et des prédateurs augmente dans les trouées, probablement en raison de la forte densité respective des creux de chablis, des ronciers et arbustes à fleurs, et des effectifs croissants de proies. Les coléoptères phytophages terrestres et les opophages ne répondent pas positivement, respectivement à la quantité de matériel végétal des strates basses ou d`écoulements de sève dans les trouées. Dans les trouées, l`abondance totale des xylophages secondaires et des xylophages pionniers varie peu, mais la différence de composition des saproxyliques entre trouées et témoins forestiers est très significative et leur richesse cumulée (sauf celle des scolytes en particulier) augmente dans les trouées. Les réponses spécifiques sont contrastées. Une quinzaine d`espèces est caractéristique des témoins et régresse fortement dans les trouées, tandis que plus de 30 espèces sont caractéristiques des trouées. Pour les Carabidae, la richesse cumulée, et notamment celle des espèces de milieu ouvert, est supérieure en trouée. L`abondance du groupe des espèces forestières est réduite dans les trouées au sol, et plusieurs espèces connaissent de fortes régressions locales. Mais certains taxons forestiers sont peu affectés voire favorisés, et aucun ne disparaît de l`ensemble des trouées étudiées. A l`intérieur de la trouée, certains éléments structurants tels que les houppiers de chablis, les tapis d`herbacées, le recouvrement de bois mort au sol, participent à la distribution des espèces. La surface de trouée contribue aux variations de composition et de richesse au sein des trouées, par l`amplitude du contraste micro-climatique induit et les changements qualitatifs et quantitatifs de micro-habitats. De nombreux taxons sont caractéristiques des trouées moyennes et/ou grandes parmi les carabiques et les saproxyliques. La richesse spécifique maximale se situe dans les grandes trouées pour les Carabidae, dans les trouées moyennes pour les coléoptères saproxyliques. A l`échelle du paysage, l`isolement des trouées par rapport aux autres milieux ouverts réduit leur colonisation par des Carabidae de milieu ouvert. D`autre part, la densité de coupes environnant les trouées influence la composition des assemblages de scolytes. La composition des communautés dans les trouées est différente de celle des peuplements fermés et des coupes, notamment pour les coléoptères saproxyliques dont la richesse est plus importante dans les trouées en raison du nombre de taxons liés au bois mort frais et/ou exposé. Les trouées, milieux ouverts riches en bois mort, contribuent ainsi à augmenter la diversité gamma à l`échelle du massif. L`intérêt du maintien de quelques trouées non exploitées et de la semi-exploitation des grandes trouées est abordé. Malgré les différences entre coupes et trouées, les résultats relatifs à l`impact de la surface et du contexte paysager des trouées sur leurs assemblages faunistiques, sont discutés dans une optique d`aménagement (répartition spatiale et surface des coupes). En raison du nombre important d`espèces caractéristiques des trouées grandes et/ou moyennes, il semble intéressant de ménager des coupes de superficie moyenne, de l`ordre de 0.5 ha, et d`y maintenir un volume et une diversité de bois mort accrus.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02582792
Déposant : Migration Irstea Publications <>
Soumis le : jeudi 14 mai 2020 - 21:54:38
Dernière modification le : mercredi 14 octobre 2020 - 04:10:42

Identifiants

  • HAL Id : tel-02582792, version 1
  • IRSTEA : PUB00013375

Collections

Citation

Christophe Bouget. Chablis et diversité des coléoptères en forêt feuillue de plaine : impact à court terme de la trouée, de sa surface et de son contexte paysager. Sciences de l'environnement. Thèse pour obtenir le grade de Docteur du Museum National d'Histoire Naturelle spécialité "Ecologie", MNHN Paris, 2004. Français. ⟨tel-02582792⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

32