Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Investissements industriels, concurrence et diversification de l'offre alimentaire

Résumé : La thèse a pour but d'étudier la possibilité et la faisabilité économique de démarches de diversification des produits et d'amélioration des caractéristiques qualitatives des aliments par les entreprises, dans un contexte dans lequel ces modifications sont soumises à des contraintes techniques induisent des coûts non négligeables, non nécessairement valorisés par le marché. Dans ce cadre, nous cherchons à comprendre dans quelle mesure il est possible pour les autorités publiques d'intervenir pour inciter les entreprises à consentir des efforts suffisants (en termes d'investissement en amont) de façon à favoriser la mise en marché de produits conformes à la qualité voulue par la société. Nous avons appliqué ces perspectives de recherches à deux problématiques sociétales importantes et d'actualité, à savoir la coexistence des filières OGM et non OGM et la question de la santé et de la nutrition à travers l'enjeu de l'entrée de gammes de produits plus acceptables d'un point de vue nutritionnel (moins de sucre, de gras, ...). Ces problématiques qui occupent les deux parties de la thèse sont élaborées en mobilisant des outils de la Théorie de l'Organisation Industrielle.Les résultats montrent que les choix spontanés de gammes de produits par les firmes n'est pas toujours socialement satisfaisant, ce qui implique dans certaines conditions une intervention publique. Dans le cas de la coexistence OGM/non-OGM, le produit non-OGM peut ne pas avoir la caractéristique souhaitée en absence de régulation. Pour ce qui est des enjeux nutritionnels, les firmes présentes sur le marché n'offrent pas systématiquement des aliments favorables sur le plan de la santé en l'absence d'intervention publique. La thèse aboutit à la conclusion générale qu'il est souvent nécessaire de combiner plusieurs instruments publics. Dans le cas de la coexistence OGM/non-OGM, les pouvoirs publics peuvent gérer de manière efficace la coexistence en agissant simultanément sur le seuil d'étiquetage, les conditions de réalisation des tests et contrôles et le niveau de la pénalité. Dans le cas de la question nutritionnelle, l'intervention par le biais d'une subvention à la R&D présente certaines faiblesses telles que le risque d'instrumentalisation de la subvention par la firme ou induit des distorsions au détriment de la santé publique. Ceci suggère de combiner la subvention à la R&D avec un autre instrument tel que la taxation.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02809607
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 07:13:19
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : tel-02809607, version 1
  • PRODINRA : 42868

Collections

Citation

Huong-Hue Nguyen. Investissements industriels, concurrence et diversification de l'offre alimentaire. Sciences de l'Homme et Société. Université Panthéon Assas (Paris 2), 2011. Français. ⟨tel-02809607⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

2