Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Évaluation de la fonctionnalité des diverses structures végétales de la steppe de Crau (Bouches-du-Rhône) en tant que ressource alimentaire pour des troupeaux ovins conduits par des bergers

Résumé : La steppe de Crau abrite des espèces de faune et de flore remarquables, dont les habitats sont structurés et entretenus de longue date par le pâturage ovin conduit en gardiennage par des bergers. Les gestionnaires de la Réserve Naturelle de Crau souhaitent donc que les éleveurs continuent de recourir au travail des bergers. Cependant, le contexte économique difficile de l’élevage ovin incite à augmenter l'effectif de brebis confiés à un même berger, avec des résultats incertains sur la végétation. Pour les gestionnaires de la Réserve, il s'agit ainsi de réussir à justifier techniquement le besoin de maintenir la diversité des pratiques pastorales, dont la garde par des bergers. Il s'agit surtout d'anticiper les conséquences d'un excès d'homogénéisation de la végétation qui ferait suite à l'abandon du gardiennage au profit du parcage des troupeaux. Des suivis d'espèces animales emblématiques sont réalisés, ainsi que de la hauteur et recouvrement du brachypode rameux (Brachypodium retusum Pers beauv.), graminée pérenne structurant le tapis végétal. Cette espèce est généralement qualifiée de "grossier" peu apprécié des brebis. Elle constitue pourtant une ressource-clef en début et fin de saison de pâturage, lorsque les espèces annuelles ne sont pas disponibles. L'objectif de la thèse est d'évaluer la fonctionnalité alimentaire de la végétation de la steppe de Crau au printemps pour des brebis conduites en gardiennage par des bergers au sein de grands troupeaux. Il s'agit d'apporter des connaissances pour la construction d'un indicateur de terrain opérationnel permettant de qualifier les diverses natures et structures de végétation au regard de leur fonctionnalité pour l'ingestion à l'échelle quotidienne. La démarche de recherche est basée sur l'observation directe du comportement d'ingestion chez des individus au cours des circuits quotidiens. C'est la toute première fois que cette technique est adaptée à des troupeaux de plus de 1000 brebis. Elle est couplée à une description multi-échelles de la végétation, à des relevés cartographiés des circuits quotidiens de bergers, ainsi qu'à des entretiens semi-directifs avec des bergers expérimentés. Nous avons identifié deux catégories de structures végétales, fonctionnelles du point de vue de l'ingestion instantanée : des "nécessaires" et des "limiteurs", permettant ou non aux brebis d'atteindre des niveaux de flux d'ingestion élevés (en grammes de matière sèche/minute). La plupart des structures de brachypode, décrites ici sous la forme d'une variétés de "morphes pâturés", contribuent à la catégorie des "nécessaires". Ce n'est pas le cas des dicotylédones et autres graminées. Quant aux bergers, ils identifient quatre catégories de brachypode, selon le stade de maturité, le type de repousse et l'appétence pour les brebis. Au cours des circuits, les bergers incitent les troupeaux à alterner le pâturage sur faciès à petites dicotylédones et sur faciès abondants en brachypode. C'est dans ces derniers que nous avons mesuré les flux d'ingestion instantanée les plus élevés. Au printemps, le brachypode est pourtant de valeur nutritive bien moindre que la plupart des autres espèces. En tentant d'adopter le "point de vue" de l'animal, mais aussi celui du berger, ce travail de thèse suggère de caractériser la végétation autrement qu'en mesurant classiquement sa hauteur et son recouvrement, surtout lorsqu'il s'agit de l'apprécier en tant que ressource alimentaire. Certains morphes de brachypode, aisément identifiables selon la forme des feuilles, sont nécessaires à l'obtention de flux d'ingestion élevés. Nous proposons ces morphes comme un indicateur opérationnel à intégrer dans les suivis de dynamiques de végétation en Crau. Nous confirmons aussi le rôle du berger dans la distribution spatiale du pâturage. Celui-ci est en mesure, par diverses actions sur le troupeau à l'échelle du circuit de pâturage, d'encourager l'utilisation de tel ou tel faciès de végétation. Ceci, pour des raisons de gestion de l'alimentation quotidienne, mais aussi de gestion du renouvellement des ressources pastorales de la steppe à l'échelle pluriannuelle.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [151 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/tel-02811139
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 09:23:33
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Fichier

41013_20110422124426868_1.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : tel-02811139, version 1
  • PRODINRA : 41013

Collections

Citation

Pedro Gonzalez Pech. Évaluation de la fonctionnalité des diverses structures végétales de la steppe de Crau (Bouches-du-Rhône) en tant que ressource alimentaire pour des troupeaux ovins conduits par des bergers. Sciences du Vivant [q-bio]. AgroParisTech, 2011. Français. ⟨tel-02811139⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21

Téléchargements de fichiers

65