Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Processus de colonisation d'une parcelle de céréales par les pucerons: origines des fondateurs, dynamique de la colonisation et influence des ennemis naturels

Résumé : Un paysage agricole est constitué d’une multitude d’unités spatiales plus ou moins stables dans le temps. Une culture de céréales constitue l’une de ces unités et représente, pour de nombreux insectes phytophages, un lieu où la ressource est concentrée. Elle n’est toutefois présente que quelques mois dans l’habitat (du semis à la récolte). Cette fugacité impose de fortes pressions de sélection sur les populations de phytophages. Les espèces exploitant ces habitats vont régulièrement émigrer et coloniser de nouvelles unités et de nombreux facteurs vont influencer le processus de colonisation d’une unité de ressource. Les pucerons présentent un très fort potentiel de colonisation d’habitats temporaires : la production d’individus ailés permet de coloniser facilement de nouveaux habitats et leur mode de reproduction parthénogénétique leur confère un pouvoir de multiplication considérable. Ce travail porte sur le processus de colonisation du blé par le plus important ravageur des céréales en Europe : le puceron des épis Sitobion avenae. Il s’agit, plus précisément : (i) de déterminer l’origine des fondateurs des populations au sein d’une parcelle de blé. (ii) de décrire comment se déroule le processus de colonisation. Ces résultats permettront de déterminer comment, une fois arrivées dans une parcelle, les populations exploitent l’espace disponible et comment ce processus se traduit d’un point de vue de la distribution des génotypes dans un champ. (iii) de déterminer, qualitativement et quantitativement, la manière dont les pucerons répondent à l’hostilité de l’environnement colonisé, hostilité représentée ici par la présence de parasitoïdes inoffensifs et de pucerons morts suite au parasitisme. Nous avons montré que les pucerons colonisant le blé proviennent de populations issues des compartiments à la fois cultivés et non cultivés du paysage agricole. La pression de l’immigration est un facteur déterminant pour la réussite de l’établissement des populations. L’arrivée constante d’immigrants ailés couplée à un fort turn-over des colonies redistribue continuellement les densités de pucerons dans la parcelle. Ce fonctionnement maintient une forte diversité génétique tout au long de la saison. La présence d’ennemis naturels, matérialisée par les parasitoïdes inoffensifs et les pucerons morts laissés dans l’environnement par les parasitoïdes (momies), influence plusieurs traits d’histoire de vie des aphides : la fécondité, la survie larvaire, l’exploitation de l’espace et la production de morphes disperseurs sont affectées. En plus de leur effet direct, les ennemis naturels ont donc un effet ‘à retardement’ sur les populations. Le blé est une ressource partagée par des populations légèrement spécialisées sur céréales et Poaceae non cultivées. Ce fonctionnement en métapopulation avec des séquences d’utilisation d’habitats différents entretient une forte diversité génétique, et donc un fort potentiel évolutif, des populations sur l’habitat commun : le blé. Les pressions de sélection peuvent varier au sein des habitats autres que le blé et entretenir un certain degré de diversification phénotypique entre populations. Ces résultats appellent à l’élaboration de tests de spécialisation afin d’étayer ces hypothèses. Les ennemis naturels ont une importance fondamentale sur le processus de colonisation. L’influence des cadavres suggère un rôle écologique des individus morts bien plus important que ce qui est actuellement considéré.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02819009
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 16:23:40
Dernière modification le : lundi 6 juillet 2020 - 15:38:28

Identifiants

  • HAL Id : tel-02819009, version 1
  • PRODINRA : 23665

Collections

Citation

Virgil Fievet. Processus de colonisation d'une parcelle de céréales par les pucerons: origines des fondateurs, dynamique de la colonisation et influence des ennemis naturels. Sciences du Vivant [q-bio]. AGROCAMPUS OUEST, 2007. Français. ⟨tel-02819009⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

3