Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Approche structuraliste de la formation de groupes chez les ruminants sauvages.

Résumé : Nous avons étudié deux phénomènes fréquemment rapportés chez les ruminants sauvages, à savoir l’augmentation de la taille des groupes avec l’ouverture du milieu, et la formation de groupes distincts entre les mâles et les femelles adultes. Dans la première partie de ce travail, nous établissons des prédictions théoriques à l’aide d’un modèle mathématique de formation de groupe. Puis, dans la seconde partie, nous confrontons certaines prédictions aux résultats de deux études menées sur une population de daims occupant un parc forestier et sur une population de chevreuils d’Europe vivant en plaine agricole. Ce travail illustre les trois principes fondamentaux de l’approche structuraliste : (1) la formation de groupes chez les ruminants sauvages émerge des interactions qu’échangent les individus entre eux ; (2) les comportements individuels qui génèrent la formation de groupes sont viables sans avoir été optimisés par la sélection naturelle ; et (3) les individus et les collectifs d’individus spécifient, par leur dynamique de fonctionnement, ce à quoi ils sont sensibles dans l’environnement
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02821476
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 19:18:59
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : tel-02821476, version 1
  • PRODINRA : 13849

Collections

Citation

Nicolas Villerette. Approche structuraliste de la formation de groupes chez les ruminants sauvages.. Sciences du Vivant [q-bio]. Université Toulouse III - Paul Sabatier, 2006. Français. ⟨tel-02821476⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

3