Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Les phénomènes d'induction d'emploi par les fonctions résidentielles et récréatives des espaces ruraux. Contribution à une analyse du développement rural

Résumé : Cette étude apprécie dans quelle mesure les fonctions résidentielles et récréatives des espaces ruraux (loisirs touristiques, accueil de retraités et de migrants alternants) peuvent se substituer, au moins en partie, aux fonctions plus traditionnelles (agriculture, industrie) sur le déclin comme facteur de maintien voire de croissance des espaces ruraux. L'estimation des phénomènes d'induction a été réalisée à l'aide d'une version de la théorie de la base quelque peu élargie au double point de vue théorique et méthodologique. En effet, le concept de la base économique a été étendu à toutes les activités qui répondent à une demande extérieure, quel que soit le lieu de consommation de cette demande. Du point de vue méthodologique, les élargissements concernent l'estimation des effets directs (les emplois basiques) des fonctions résidentielles et récréatives et celle des capacités d'induction (les effets multiplicateurs) de celles-ci estimées de façon spécifique par régression temporelle. La quantification des phénomènes d'induction a été réalisée dans six petites régions situées dans les régions administratives de Bourgogne ou de Rhône-Alpes. Les résultats montrent que, dans les régions étudiées, les effets multiplicateurs des fonctions résidentielles et récréatives sont plus élevés que ceux des fonctions traditionnelles. En effet, la nature de l'induction est différente dans les deux cas : induction essentiellement intersectorielle (donc externe à la région de par la faible complexité des économies régionales) pour les fonctions traditionnelles, induction principalement par les salaires (versés localement pour la plupart) pour les fonctions résidentielles et récréatives. Néanmoins, même en prenant en compte les effets induits, le développement de celles-ci n'est en mesure de compenser la chute des effectifs des fonctions traditionnelles que dans les régions les plus attractives, c'est-à-dire celles bénéficiant de l'arrivée massive de touristes ou des retraités d'origine extérieure. En définitive, bien que les fonctions résidentielles et récréatives aient des effets induits importants sur l'emploi local, leurs effets directs sont, dans les régions moins bien dotées, trop limités pour prétendre se substituer en totalité aux activités basiques agricoles et industrielles.
Mots-clés : these
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02835445
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : dimanche 7 juin 2020 - 10:11:47
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : tel-02835445, version 1
  • PRODINRA : 152801

Collections

Citation

Dominique Vollet. Les phénomènes d'induction d'emploi par les fonctions résidentielles et récréatives des espaces ruraux. Contribution à une analyse du développement rural. Sciences de l'Homme et Société. Université de Bourgogne, 1997. Français. ⟨tel-02835445⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

2