Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Implications de la prolactine et de l'hormone de croissance dans l'adaptation du tilapia Oreochromis niloticus à une modification du milieu d'élevage : changement de salinité ou stress par confinement

Résumé : Ce travail expérimental nous a permis d'analyser, chez Oreochromis niloticus, l'implication de la prolactine (PRL) et de l'hormone de croissance (GH) lors d'un changement de salinité et lors d'un stress de confinement. Le transfert direct d'eau douce (ED) en eau saumâtre (ES) peut se faire sans mortalité jusqu'à une salinité de 20% dans cette espèce. La mise au point de dosages radioimmunologiques spécifiques de chacune des 2 PRLs de tilapia (tiPRL) nous a permis de montrer qu'après 7 jours d'adaptation à l'ES (20%) les concentrations plasmatiques de tiPRL-I deviennent indétectables alors que celles de tiPRL-II restent proches de 1 ng/ml. Le traitement de tilapia adaptés à l'ES avec la tiPRL-I provoque un fort déséquilibre de la balance hydrominérale et d'importantes modifications de l'ultrastructure branchiale alors que la tiPRL-II n'a qu'un effet réduit sur ces paramètres. ainsi, les tiPRLs, réduisent les capacités d'adaptation de Oreochromis niloticus à l'ES suggérant que la chute des concentrations plasmatiques de tiPRLs est nécessaire à la vie de cette espèce en milieu hypersosmotique. L'utilisation des 2 tiPRLs, a permis de mettre en évidence, dans la branchie et le rein, une seule classe de récepteurs de la PRL, de haute affinité, liant spécifiquement les 2 tiPRLs mais présentant plus d'affinité pour la tiPRL-I que pour la tiPRL-II. Le transfert des tilapia d'ED en ES provoque une augmentation du nombre de récepteurs de la PRL au niveau de la branchie. Cette augmentation est discutée par rapport à la biologie des tilapia. Chez Oreochromis niloticus la GH ne présente pas d'effet osmorégulateur aussi bien chez des animaux intacts que hypophysectomisés en ED et en ES et ne peut s'opposer à l'augmentation des concentrations plasmatiques d'ions induite par la PRL. Le stress de confinement en ED provoque une augmentation rapide et similaire des concentrations plasmatiques des 2 tiPRLs. l'implication de la PRL dans l'osmorégulation et le stress est discutée par rapport à l'élevage du tilapia en ES.
Mots-clés : these
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02851598
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : dimanche 7 juin 2020 - 22:05:06
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : tel-02851598, version 1
  • PRODINRA : 472774

Collections

Citation

Benoît Aupérin. Implications de la prolactine et de l'hormone de croissance dans l'adaptation du tilapia Oreochromis niloticus à une modification du milieu d'élevage : changement de salinité ou stress par confinement. Sciences du Vivant [q-bio]. Université de Rennes 1, 1994. Français. ⟨tel-02851598⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1