Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Insertion du Transposon Tn4001 dans le génome de Spiroplasma citri : sélection d'un mutant non transmissible par la Cicadelle Circulifer Haematoceps et d'un mutant non phytopathogene : - contribution à l'étude de la spiraline protéine majeure de la membrane des spiroplasmes du groupe I

Résumé : Des centaines de maladies de plantes sont causées par les mollicutes, bactéries évoluées dépourvues de paroi, comme les phytoplasmes non-disponibles en culture, ou Spiroplasma citri, S. kunkelii et S. phoeniceum, qui sont cultivés. Dans le but d'élucider les mécanismes qui gouvernent la transmission par cicadelle de S. citri et son pouvoir phytopathogène, un mutant de S. citri non transmissible par la cicadelle vecteur Circulifer haematoceps et un mutant incapable d'induire des symptômes dans une plante indicatrice, sont produits et sélectionnés. Ces mutants sont obtenus par insertion au hasard, du transposon Tn4001 dans le génome de S. citri souche GII3. Ils sont sélectionnés par un test de transmission à la pervenche de Madagascar Cathanranthus roseus, par C. haematoceps infecté par microinjection intra-abdominale. Le mutant GMT470 ne se multiplie pas dans C. haematoceps et n'est donc pas transmis à la plante.Le mutant GMT553 se multiplie normalement dans l'insecte vecteur. Il est transmis à la pervenche C. roseus où il se multiplie lentement. Les pervenches infectées par ce mutant atteignent avec retard un taux d'infection normal sans présenter pour autant les symptômes caractéristiques de l'infection par S. citri. Par la suite ce mutant réverte dans la plante, probablement par excision précise du transposon. Par ailleurs, la spiraline, lipoprotéine majeure de la membrane de S. citri, est maturée par acylation d'une cystéine interne et excision d'un peptide signal par une signal peptidase de type II, sensible à la globomycine, un inhibiteur de cette enzyme bactérienne. La migration électrophorétique de la spiraline est différente selon les souches de S. citri. Ce polymorphisme ne peut s'expliquer ni par le mécanisme de maturation classique des lipoprotéines bactériennes, identique quelle que soit la souche étudiée, ni par les masses moléculaires déduites des gènes qui codent cette protéine chez huit souches de S. citri. Enfin, la séquence du gène équivalent chez S. kunkelii et S. melliferum montre que la spiraline possède une séquence répétée propre à chaque espèce qui pourrait traduire une adaptation du spiroplasme à son insecte vecteur.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02863648
Déposant : Xavier Foissac <>
Soumis le : mercredi 10 juin 2020 - 14:09:56
Dernière modification le : mercredi 2 septembre 2020 - 12:32:28

Identifiants

  • HAL Id : tel-02863648, version 1

Collections

Citation

Xavier Foissac. Insertion du Transposon Tn4001 dans le génome de Spiroplasma citri : sélection d'un mutant non transmissible par la Cicadelle Circulifer Haematoceps et d'un mutant non phytopathogene : - contribution à l'étude de la spiraline protéine majeure de la membrane des spiroplasmes du groupe I. Sciences du Vivant [q-bio]. Université de Bordeaux II, 1995. Français. ⟨tel-02863648⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

5