Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Des usines, des champs et des villes : maillage territorial et polarisation régionale

Résumé : Le terme d'« industries agroalimentaires », révélateur d'une profonde dualité et héritier ambigu d'une double tradition d'activités productives, est également porteur d'un lien équivoque à l'espace. Il est question d'agriculture, supposée être en relation avec le sol, voire le territoire, et ses paysans. Mais il s'agit peut-être encore davantage d'industrie et d'alimentation, et donc de la référence à une société post-agricole et urbanisée, qui a rompu la dépendance à la terre et aux valeurs traditionnelles des campagnes et des champs. Du coup, le rapport à la géographie et aux territoires devient flou, en particulier pour des produits alimentaires souvent industriels et standardisés, consommés par les urbains comme les ruraux, parfois importés de pays fort lointains ou exportés sous d'autres latitudes. Ce double héritage sectoriel s'inscrit dans une évolution temporelle du lien à l'espace. On constate en effet que les activités agroalimentaires ont été soumises à des phases successives de distanciation et de reconnexion aux territoires, révélatrices des évolutions techniques de la production agricole et de la distribution commerciale comme des changements de goûts des consommateurs. La logique spatiale des IAA est ainsi faite d'allers-retours vers les terroirs et régions, qui ne peuvent masquer une tendance générale à l'internationalisation des échanges et à la concentration spatiale des productions, tout à fait cohérente avec l'analyse des phénomènes de polarisation spatiale des productions industrielles, chère aux économistes. Face à ces évolutions, il est alors légitime de poser la question du lien à l’espace entretenu par les IAA. Ont-elles conservé un ancrage territorial fortement inscrit dans les types de production et dans le lien à la terre et aux sols ? Ou, au contraire, et pour reprendre l’expression de Bertrand Hervieu, se trouve-t-on dans une situation ou « la terre se déracine » et où le lien à l’espace est coupé ? Le développement des infrastructures de transports par la route ou le rail, les progrès de la logistique et l’accroissement du nombre et de la taille des entrepôts conduisent-ils à une prise de distance vis-à-vis des territoires ? Pour répondre à ces interrogations, il est nécessaire de localiser les IAA, de déterminer leurs lieux et régions d’implantation privilégiés, et de vérifier si les productions ont conservé un lien avec les ressources naturelles ou certains groupes de producteurs.
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01198284
Déposant : Archive Ouverte Prodinra <>
Soumis le : vendredi 11 septembre 2015 - 20:56:02
Dernière modification le : vendredi 19 février 2021 - 15:06:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01198284, version 1
  • PRODINRA : 308420

Citation

André Torre, Hai Vu Pham. Des usines, des champs et des villes : maillage territorial et polarisation régionale. Les industries agroalimentaires en France, 5408-09, La Documentation française, 256 p., 2015, Les Etudes, 330-3-33-195408-8. ⟨hal-01198284⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

191