Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Avoiding misinterpretation of biotic interactions with the intertype K12-function: population independence vs. random labelling hypotheses

Résumé : Les interactions entre des plantes d'espèce, de taille et d'âge différents joue un rôle important dans la dynamique d'un écosystème, et peut être à l'origine de structures particulières. Ces interactions peuvent être étudiées en analysant la structure spatiale du semis de point bivarié correspondant. Depuis quelque temps, plusieurs auteurs ont utilisé avec succès la fonction intertype L12 dans cet objectif. Cependant, selon le contexte de l'étude et la nature des données, l'interprétation des résultats obtenus sur des données écologiques peut faire appel à au moins deux hypothèses nulles : l'hypothèse d'indépendance et l'hypothèse d'étiquetage aléatoire. Comme ces deux hypothèses correspondent à des intervalles de confiance différents, une erreur dans le choix de l'hypothèse nulle peut mener à des erreurs d'interprétation des interactions dans les exemples écologiques étudiés. De plus, ce problème est rarement abordé dans la littérature. Dans cet article, nous clarifions les différences entre ces deux hypothèses nulles, et illustrons le risque d'erreur d'interprétation lorsque une mauvaise hypothèse nulle est utilisée. Nous présentons les caractéristiques principales de ces deux hypothèses, et analysons la structure spatiale de données réelles de peuplements forestiers et de peuplements virtuels simulés de structures variées. Nous montrons que le risque d'erreur d'interprétation est très élevé, et que des cas d'erreurs extrêmes, c'est à dire des cas où l'analyse amène à conclure sur une structure spatiale contraire à la structure réelle, peuvent survenir fréquemment. Nous proposons donc quelques conseils pour aider les écologues à éviter de telles erreurs.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02583106
Déposant : Migration Irstea Publications <>
Soumis le : jeudi 14 mai 2020 - 22:08:42
Dernière modification le : lundi 31 août 2020 - 15:06:25

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

F. Goreaud, Raphaël Pélissier. Avoiding misinterpretation of biotic interactions with the intertype K12-function: population independence vs. random labelling hypotheses. Journal of Vegetation Science, Wiley, 2003, 14, pp.681-692. ⟨10.1111/j.1654-1103.2003.tb02200.x⟩. ⟨hal-02583106⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

39