Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Direction d'ouvrage ou d'actes

N° Spécial Nouvelles avancées en Systèmes d’Information pour l’Environnement

Résumé : Suite à l’atelier « Systèmes d’Information pour l’Environnement » de la conférence INFORSID 2014, les contributions les plus emblématiques des innovations en matière de SIE ont été sélectionnées et complétées par leurs auteurs. Dans le domaine de l’environnement, les informations caractérisant l’état du système ou son évolution sont souvent de nature diverse et nécessitent des moyens humains et/ou techniques importants pour les collecter, les analyser, les restituer. La diversité de ces informations et le suivi temporel du système étudié sur de longues périodes demandent une approche méthodologique rigoureuse relevant de celles des sciences expérimentales. Les articles du présent ouvrage abordent les verrous essentiels, du point de vue Système d’Information, qui ont été débattus dans l’atelier. Ceux-ci portent sur l’intégration de données diverses hétérogènes, l’expression de la connaissance, l’accessibilité des données et traitements via des architectures distribuées prenant en compte l’interopérabilité syntaxique et sémantique, l’interaction et la collaboration de divers types d’usagers, l’analyse historisée et/ou multicritères à des fins de gestion ou de décision. Ils traitent, au-delà de ces verrous, d’une riche palette de thématiques : l’aide à la gestion des ressources halieutiques, l’aide à la construction de connaissances en agronomie, l’aide à la gestion de données paléoenvironnementales, la mutualisation et l’accès aux ressources satellitales, l’aide à l’évaluation du risque de désertification et à l’évaluation de la qualité des ressources en eau. Le premier article « SICP : Système d’Information Collaboratif pour l’environnement et la gestion durable des Pêches en Mauritanie » de E. Beibou, J. Guitton et J. Barde relate la construction d’un système d’information virtuel dédié à la gestion halieutique. Celui-ci est conçu autour de la notion d’intégration de ressources hétérogènes, de calculs à la volée d’indicateurs appropriés, de leurs restitutions via une interface graphique tout en abordant l’apport de la collaboration entre divers acteurs scientifiques et gestionnaires. Le deuxième article « Construction d’une ontologie par transformation de systèmes d’organisation des connaissances et évaluation de la confiance » de F. Amarger, J.-P. Chanet, O. Haemmerlé, N. Hernandez et C. Roussey présente une méthode originale de création d’une base de connaissances (ontologie) à partir de transformations de plusieurs sources de connaissances. Ces sources sont issues des systèmes d’organisation des connaissances en l’occurrence Agrovoc, TaxRef et NCBI. La méthode s’appuie sur un module défini à l’aide de patrons de conception ontologiques et les sources étant pondérées par un score de confiance. Le troisième article « PALEOPYR : un système d’information pour la gestion et l’exploitation de données paléoenvironnementales sur le massif nord-pyrénéen » de É. Lerigoleur, F. Mazier, L. Jégou, M. Perret et D. Galop présente la conception du système d’information PALEOPYR. Ce dernier a pour objectif la reconstruction des dynamiques spatio-temporelles de la végétation pyrénéenne à partir de la capitalisation des données paléoenvironnementales produites au cours de 30 ans de recherche dans cette région. Le quatrième article « Mutualiser des données spatiales et des traitements en environnement » de J.-C Desconnets et M. Kazmierski s'attache à montrer en quoi les infrastructures de données spatiales (IDS) constituent des solutions de référence pour permettre aux utilisateurs de traiter des problèmes environnementaux de manière pluridisciplinaire à partir de données et de traitement divers et répartis. Au travers d’une vision abstraite, les auteurs décrivent les principaux éléments d’une IDS. L’approche préconisée est illustrée via la mise en ½uvre de l'IDS du projet Equipex GEOSUD. Le cinquième article « SIEL : système intégré pour la modélisation et l’évaluation du risque de désertification » de M. Loireau, M. Sghaier, B. Guerrero, F. Chouikhi, M. Fétoui, D. G. Leibovici, S. Debard, J.-C. Desconnets et N. Ben Khatra présente une réflexion menée sur la caractérisation et la spatialisation des pratiques et des ressources naturelles en interaction sur un espace donné dans une région sahélienne, dans le cadre de recherches relatives à la lutte contre la désertification. Il décrit une chaîne de traitements thématiques pour modéliser des unités de paysages ruraux et les causes et intensité du risque de désertification afférents, ainsi que la plateforme logicielle géomatique qui la met en ½uvre. Le dernier article « Un système décisionnel pour l’analyse de la qualité des eaux de rivières » de S. Bimonte, K. Boulil, A. Braud, S. Bringay, F. Cernesson, X. Dolques, M. Fabrègue, C. Grac, N. Lalande, F. Le Ber et M. Teisseire décrit un système décisionnel développé pour permettre l’analyse des données concernant le fonctionnement des hydro-écosystèmes. Ces données sont nombreuses, diverses et issues de sources variées. Les auteurs détaillent les éléments de ce système qui comportent une base de données, un entrepôt permettant l’exploration des dimensions associées aux données et des outils de fouille de données permettant de répondre aux questions des hydro-écologues.
Type de document :
Direction d'ouvrage ou d'actes
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02601987
Déposant : Migration Irstea Publications <>
Soumis le : samedi 16 mai 2020 - 07:12:26
Dernière modification le : vendredi 10 juillet 2020 - 14:20:05

Identifiants

  • HAL Id : hal-02601987, version 1
  • IRSTEA : PUB00045469

Citation

Thérèse Libourel Rouge, A. Miralles, François Pinet. N° Spécial Nouvelles avancées en Systèmes d’Information pour l’Environnement. 20 (3), Hermès-Lavoisier, pp.167, 2015. ⟨hal-02601987⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

78