L'eau, source de savoirs : analyse de situations d'expertise dans des bassins versants agricoles - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Year : 2015

Water as a knowledge source : the analysis of expertise situations in agricultural catchment areas

L'eau, source de savoirs : analyse de situations d'expertise dans des bassins versants agricoles

Abstract

Preserving water quality implies to call upon and share different knowledge. From the claim that actors on the field associate a diversity of knowledge, in this paper we analyse cases of water protection in two catchment areas, considered as "situations of expertise". Our results lie in four key points describing the relation between knowledge and management decisions and shedding light on the difficulties of finding situated and locally adapted solutions : (i) cognitive activity or knowledge production are not seen as a social and epistemic practice implying knowledge exchange, sharing and debate. Controversial situations are avoided to act fast ; (ii) knowledge coming from farmers and lay people experience is little used as a relevant causality model compared with other knowledge approaches (experimentation, computer modeling, GIS) ; (iii) the social knowledge about the situation is not included in the diagnosis even if social relations impact the actions implementation ; (iv) the management actions result from a reduction of possibilities funnelled through two filters : the first one, diagnosis characteristics (the expertise constitutes the action) which tend to promote an adaptation of practices rather than a change of agricultural production model ; the second filter is that of legitimacy (legitimate expertise), taken decisions are those admitted by the diffrent social groups.
Préserver la qualité de l'eau nécessite de mobiliser puis de partager des connaissances multiples. Partant du constat que sur le terrain, les différents acteurs conjuguent une diversité de savoirs, nous analysons en tant que situations d'expertise des démarches de protection de l'eau sur deux aires d'alimentation de captage. Sont mis en évidence quatre points clés caractérisant les liens entre les savoirs mobilisés et les solutions construites, et permettant d'éclairer les difficultés à élaborer des solutions pertinentes localement : (i) l'activité cognitive ou la production de connaissances n'est pas vue comme une pratique sociale et une activité épistémique où des savoirs pourraient s'échanger, être partagés et être remis en cause. Les situations de controverses sont évitées pour engager au plus vite l'action ; (ii) les savoirs de l'expérience sont très peu mobilisés comme modèles de causalités pertinents par rapport aux autres modes de connaissances (expérimentation, modélisation, SIG) ; (iii) la connaissance sociale de la situation n'est pas intégrée dans le diagnostic même si le jeu social pèse finalement sur la mise en œuvre d'actions ; (iv) les actions envisagées résultent finalement de la réduction des possibles par leur passage au travers d'un double filtre : celui des modalités de diagnostics (expertise constituante) qui tend aujourd'hui à encourager l'adaptation de pratiques plutôt que des changements de modèle et celui des décisions acceptables par les différents groupe sociaux (expertise légitime).
No file

Dates and versions

hal-02629801 , version 1 (27-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02629801 , version 1
  • PRODINRA : 306440

Cite

Sandrine Petit, Fabienne F. Barataud. L'eau, source de savoirs : analyse de situations d'expertise dans des bassins versants agricoles. 2015, 15 (1), pp.1-10. ⟨hal-02629801⟩
19 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More