Au fond de l'eau: histoires sociales et environnementales d'un bassin versant agricole - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Territoire en mouvement. Revue de Géographie et d'Aménagement Year : 2015

Water in depth. Social and environmental stories of an agricultural catchment area

Au fond de l'eau: histoires sociales et environnementales d'un bassin versant agricole

Abstract

The Sorme lake was created in 1970 by damming the so-called river. Afterwards, it becomes a drinking water resource for the towns of Le Creusot and Montceau-les-Mines. In the 1980’s, water eutrophication appeared. Then, in 1990’s, an action programme was jointly elaborated between managers of the lake and farmers. Despite the fact that farms were brought into compliance with environmental standards, the water quality is still to be improved regarding organic matter and phosphorus, consequently a new action programme is being prepared. I analyse the historical transformation of the problem of water management addressed and the sphere of actors involved for solving it. The local actors hardly refer to a common story and share solutions as their representations of the lake differ. Water managers “naturalize” the lake territory when farmers refer to its man-made origin and “domesticate” water. An alternative water management is based on a common good approach sharing representations, knowledge and responsibilities.
Le lac de la Sorme a été créé par le barrage de la rivière éponyme en 1971. Très vite, il devient une ressource d’eau potable pour les agglomérations du Creusot et de Montceau les Mines. Dans les années 1980, apparaît un problème d’eutrophisation des eaux. Cela donne lieu à un programme d’action concerté entre les gestionnaires du lac et les agriculteurs dans les années 1990. Malgré la mise aux normes des bâtiments et la gestion des effluents d’élevage, la qualité des eaux brutes doit être maîtrisée notamment en termes de matière organique et de phosphore, et un nouveau programme d’action est en préparation. J’analyse le processus historique de transformation du problème de gestion de l’eau formulé et du périmètre des acteurs convoqués pour le gérer. Les acteurs locaux peinent à faire histoire commune et à partager les solutions tant leurs représentations du lac divergent. Les gestionnaires de l’eau « naturalisent » le territoire du lac quand les agriculteurs évoquent son origine artificielle et « domestiquent » l’eau. Une gestion alternative de l’eau repose sur une approche en bien commun avec un partage des représentations, des connaissances et des responsabilités.

Dates and versions

hal-02632599 , version 1 (27-05-2020)

Identifiers

Cite

Sandrine Petit. Au fond de l'eau: histoires sociales et environnementales d'un bassin versant agricole. Territoire en mouvement. Revue de Géographie et d'Aménagement, 2015, 25-26, pp.1-15. ⟨10.4000/tem.2757⟩. ⟨hal-02632599⟩
17 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More