Résistance aux strongles gastro-intestinaux des caprins. Influence de différents environnements tropicaux sur l'expression du potentiel génétique de résistance - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Productions Animales Year : 1997

Genetic resistance to gastro-intestinal parasitism in Creole goats : effects of tropical environments on genetic expression of the trait

Résistance aux strongles gastro-intestinaux des caprins. Influence de différents environnements tropicaux sur l'expression du potentiel génétique de résistance

Abstract

The first objective of this study was to show the existence of genetic variability in Creole goat resistance to natural infection by gastro intestinal nematodes. The aim was to introduce this recently identified trait in genetic improvement programmes. The second objective was to verify whether or not the same traits of resistance were expressed under favourable nutritional breeding conditions, In this way, the resistance of 13 Creole bucks was estimated through the average performance of their offspring bred on 2 grazing systems. Kids were tested at 6 and 10 month old. Haemonchus contortus and Trichostrongylus colubriformis were the main parasite species in the pasture, A significant genetic variability in each environment for the 6 month old kids was shown, Genetic correlation between the different resistances expressed under favourable nutritional conditions was + 0.83 (P < 0,001), The rankings of the bucks mere not significantly correlated between favourable and unfavourable nutritional conditions, This suggests that the biological mechanisms of resistance expressed under favourable and unfavourable nutritional conditions, are governed by different genes. No genetic variability was found when resistance was measured for the 10 month old kids, due to a low infection rate.
Dans un proche avenir, il sera nécessaire de disposer d’animaux résistants pour maîtriser les strongyloses gastro-intestinales des petits ruminants, du fait de l’incidence de cette pathologie, quelle que soit la zone d’élevage. Or, bien que l’élevage caprin soit une production importante, notamment en zone tropicale, et très sensible à cette pathologie, la résistance génétique est peu étudiée dans cette espèce. L’objectif du protocole conduit à l’INRA-Antilles-Guyane est de déterminer, après vérification de son existence chez les caprins Créoles, si le même caractère de résistance génétique s’exprime dans des environnements contrastés du point de vue du risque parasitaire et de l’apport fourrager. La résistance de 13 boucs Créoles a été estimée dans 2 systèmes de pâturage, par la moyenne des performances de leurs descendants, aux âges de 6 et 10 mois.Haemonchus contortus et Trichostrongylus colubriformis ont été les espèces parasites dominantes. Le déterminisme génétique de la résistance est mis en évidence chez les chevreaux de 6 mois par une tendance à un effet père significatif dans tous les environnements. Le classement relatif des 13 boucs est corrélé dans les 2 milieux nutritionnels favorables : +0,83 (P<0,001). En revanche, la corrélation n’est pas significative entre les milieux nutritionnels favorables et le milieu nutritionnel défavorable. Ce résultat semble indiquer que des mécanismes biologiques gouvernés par des gènes de résistance différents s’expriment dans un milieu nutritionnel favorable et dans un milieu nutritionnel défavorable. Aucune variabilité génétique n’est mise en évidence sur les mesures à 10 mois du fait d’un niveau d’infestation insuffisant des chevreaux.
Fichier principal
Vignette du fichier
Prod_Anim_1997_10_1_08_1.pdf (177.58 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02697640 , version 1 (01-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02697640 , version 1
  • PRODINRA : 127562
  • WOS : A1997WR50600010

Cite

Nathalie Mandonnet, Gilles Aumont, Jérôme Fleury, L. Gruner, Jacques J. Bouix, et al.. Résistance aux strongles gastro-intestinaux des caprins. Influence de différents environnements tropicaux sur l'expression du potentiel génétique de résistance. Productions Animales, 1997, 10 (1), pp.91-98. ⟨hal-02697640⟩
24 View
87 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More