Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Intérêt de différents traits biologiques des diatomées pour l'évaluation des niveaux de saprobie et de trophie en rivières

Résumé : La Directive Cadre sur l’Eau (DCE) d’octobre 2000 demande d’atteindre le bon état des eaux d’ici à 2015. Il est important de connaître dès aujourd’hui l’état actuel des milieux et pour cela la DCE suggère l’utilisation de bioindicateurs comme les diatomées très sensibles aux concentrations en matières organiques (saprobie) et en nutriments azotés et phosphorés (trophie). De nombreux indices de qualité tels que l’Indice Biologique Diatomique ont déjà été mis en place mais leur calcul nécessite l’expertise d’une détermination à l’espèce. De plus, ces indices utilisent parfois des taxons observés trop rarement pour connaître leur profil écologique avec certitude. En comparaison avec ces indices classiques, nous avons évalué comment répondaient certains traits biologiques à des gradients de saprobie et de trophie dans le milieu naturel (base de données du bassin Rhône Méditerranée & Corse). Les traits biologiques décrivent des caractéristiques morphologiques, physiologiques ou comportementales qui sont souvent caractéristiques d’un genre voire d’une famille de diatomées. Leurs intérêts sont multiples : meilleure robustesse des profils écologiques, connaissances sur la structure et l’architecture des biofilms, détermination des taxons présents plus rapide (au niveau du genre). Nous avons étudié trois types de traits biologiques : des formes de vie, des classes de tailles et des guildes écologiques. Les formes de vies considérées étaient benthique, planctonique, mobile, coloniale, en tube muqueux, pédonculée, pionnière. Les différents taxons ont été classés en cinq classes de taille. Nous avons adaptés à notre jeu de données les guildes écologiques caractérisées par Passy (2007) : high profile, low profile et motile. L’étude a été réalisée sur 328 stations (212 cours d’eau) du réseau de contrôle de surveillance du bassin Rhône Méditerranée et Corse. Il apparaît que certains traits biologiques, comme les formes pédonculées et les guildes low profile et motile, répondent significativement à des gradients de saprobie et de trophie, avec des capacités bio-indicatrices proches de celles des indices classiques. Ces traits permettraient une mise en oeuvre simplifiée et robuste d’un diagnostic écologique. Il nous apparaît maintenant important de voir comment ces métriques répondent à la présence de micropolluants, une des priorités de la DCE.
Mots-clés : SAPROBIE
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/hal-02758478
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : jeudi 4 juin 2020 - 03:44:33
Dernière modification le : dimanche 25 octobre 2020 - 06:31:49

Fichier

46441_20111007113437380_1.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-02758478, version 1
  • PRODINRA : 46441

Collections

Citation

Vincent Berthon, Bernard Rimet, Agnes Bouchez. Intérêt de différents traits biologiques des diatomées pour l'évaluation des niveaux de saprobie et de trophie en rivières. Journées Internationales de Limnologie, Oct 2010, Thonon-les-Bains, France. ⟨hal-02758478⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17

Téléchargements de fichiers

24