Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Réduire le ruissellement excessif à l'échelle des bassins versants : utilisation d'un outil d'intelligence territoriale pour diagnostiquer les risques et simuler les mesures correctives possibles

Résumé : A la demande du préfet de Haute-Normandie, une Délégation Interservice de l'Eau a été récemment crée pour coordonner et accélérer si possible la mise en oeuvre d'une politique de réduction des risques de ruissellement. Suite a une demande de la DISE de Haute-Normandie le BRGM et l'INRA se sont associés pour proposer une méthodologie d'étude du ruissellement à une échelle adaptée pour orienter les aménagements possibles. Cette méthodologie consiste à tester un modèle spatialisé du ruissellement à l'échelle de grands bassins versants de façon à offrir un réel outil d'intelligence territoriale. L'étude ne pouvant être menée sur les 567 bassins versants de Haute-Normandie pour des contraintes évidentes de temps, 40 bassins versants ont été sélectionnés en concertation avec la DISE en s'appuyant sur les acquis déjà obtenus lors d'études précédentes (Floodgen, Aléa érosion Haute-Normandie). Ensuite, le modèle de ruissellement STREAM développé et validé à l'échelle de petits bassins versants par l'INRA est modifié pour être alimenté par des données d'occupation du sol acquises par télédétection et par des données topographiques. Sa transposition à une échelle régionale a été validée par confrontation à des estimations de volumes ruisselés obtenues à l'issue d'un événement catastrophique. La première phase de l'étude permet de comparer les 40 bassins versants selon les volumes susceptibles d'être ruisselés lors de cinq événements pluvieux types. Le rôle prépondérant de la proportion de prairies au sein du bassin versant et de leur situation par rapport aux zones d'accumulation du ruissellement a pu être démontré. Dans une seconde phase, l'étude porte sur les effets probables de différents scénarios d'évolution du paysage. En effet, depuis une vingtaine d'années on assiste à une profonde mutation des paysages, (disparition des prairies et des haies, augmentation de la taille des parcelles cultivées). A ce constat s'ajoute une probable diminution de 20 de la STH due à la crise de la filière bovine. On simule les conséquences sur le ruissellement que de telles modifications de l'occupation du sol pourraient avoir. Ainsi, sur un bassin versant choisi en concertation avec la DISE, plusieurs scénarios d'évolution de l'occupation du sol et de mises en place d'aménagements de lutte contre le ruissellement ont été envisagés. Il apparaît que la destruction des prairies encore en place aurait des conséquences catastrophiques, et qu'une généralisation de pratiques agricoles améliorantes associées à la mise en herbe des zones de concentration du ruissellement permettrait de réduire considérablement les volumes ruisselés lors d'événements hivernaux. Par contre un risque incompressible subsiste en cas d'événement catastrophique de type. Villers-Ecalles. Les résultats confortent la DISE sur les grandes lignes de la politique qu'elle souhaite favoriser et apportent un support convaincant pour étayer les choix à faire.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02761951
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : jeudi 4 juin 2020 - 06:01:13
Dernière modification le : lundi 3 août 2020 - 10:40:05

Identifiants

  • HAL Id : hal-02761951, version 1
  • PRODINRA : 295

Collections

Citation

N. Dubreuil, C. King, V. Lecomte Morel, Véronique Souchère, Yves Le Bissonnais, et al.. Réduire le ruissellement excessif à l'échelle des bassins versants : utilisation d'un outil d'intelligence territoriale pour diagnostiquer les risques et simuler les mesures correctives possibles. 14. Rencontres européennes de la Journée du MATE Géomatique, Apr 2002, Paris, France. ⟨hal-02761951⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

11