HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Gouverner la biodiversité par les données : production et normalisation des connaissances naturalistes

Résumé : Les données occupent aujourd’hui une place centrale dans la gestion d’une nature appréhendée à travers l’érosion de la biodiversité. Elles sont devenues un instrument d’action privilégié à compter des années 1990 sous l’effet de plusieurs facteurs. La globalisation des enjeux de conservation tout d’abord, qui considère que la sauvegarde de la biodiversité doit être organisée à l’échelle de la planète toute entière. Les modes de gouvernement du vivant ensuite, fondés sur la mesure, le calcul et inspirés des pratiques managériales à l’œuvre dans le monde de l’entreprise. Et enfin le développement des technologies du numérique qualifiées également de cyberinfrastructures ou d’infrastructures de la connaissance (Edwards, 2013). L’objet de notre présentation est de rendre compte des transformations à l’œuvre dans la production de données homogènes, aptes à circuler et facilement mobilisables dans le gouvernement du vivant. Pour ce faire nous avons choisi d’aborder le processus de production des connaissances naturalistes et leur rationalisation à travers la mise en place d’un système d’information initié par le ministère de l’Environnement sous l’appellation de Système d’information sur la nature et les paysages. Il s’agit de montrer comment le dispositif SINP qui s’insère dans la dynamique globale de conservation de la biodiversité interfère avec la production des données produites par le monde associatif au niveau local. Quelles sont les conséquences du point de vue de la connaissance ? Quels enjeux représente ce dispositif d’open data sur le fonctionnement associatif ? Nous faisons l’hypothèse que le SINP s’apparente à un dispositif de normalisation qui vise à désencastrer (Polanyi, 1944) les données de leur contexte de fabrication. L’un des objectifs de cette recherche est de montrer comment l’avènement de la biodiversité comme norme d’action s’accompagne d’une rupture dans la manière de concevoir et d’utiliser les données naturalistes. Cette recherche conjugue une approche de sociologie de l’action publique à travers l’analyse du dispositif SINP et une démarche anthropologique qui vise à rendre compte du processus de fabrication des données au sein du monde associatif. Elle s’appuie sur la réalisation d’une cinquantaine d’entretiens effectués sur des pas de temps différents et un travail d’observation participante.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02788800
Contributor : Migration Prodinra Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, June 5, 2020 - 4:12:31 AM
Last modification on : Monday, May 23, 2022 - 4:30:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02788800, version 1
  • PRODINRA : 477587

Citation

Agnes Fortier, Pierre Alphandéry. Gouverner la biodiversité par les données : production et normalisation des connaissances naturalistes. Journées des sociologues et politistes d'INRA-IRSTEA, Jun 2019, Paris, France. ⟨hal-02788800⟩

Share

Metrics

Record views

39