Développement d'une nouvelle génération de filtres plantés de roseaux en France : premiers résultats - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 1996

Development of a new generation of reed-bed filters in France : first results

Développement d'une nouvelle génération de filtres plantés de roseaux en France : premiers résultats

Abstract

Since 1992, Reed-Bed Filters (RBF) wastewater treatment plants have been built to meet the needs of 15 rural authorities and, on an experimental basis, 2 farms to treat milking parlour washwater using this method. This paper presents results obtained at a plant designed for 200 p.e. after 15 months of operation, organic and hydraulic loads being 67% and 115% of the nominal loads respectively. With an overall area of the order of 2.2 m2 per inhabitant, the plant produces an effluent which easily complies with the following water quality criteria : 90 mg l-1 COD, 30 mg l-1 TSS and almost 10 mg l-1 TKN. Phosphorus removal is normally very low. A farm-located experimental plant, receiving milking parlour washwater (COD between 700 and 1400 mg l-1), is providing promising results which will certainly be improved by extending the current RBF areas. RBF's are capable of directly treating raw sewage by applying procedures involving batch feeding and alternating several units operating in parallel; in this way aerobic conditions are maintained and physical surface clogging is controlled with the aid of rooted macrophytes. RBF's used for complementary treatment seem to accept continuously high hydraulic loads.
Construites depuis 1992, des stations d'épuration par filtres plantés de roseaux (FPR) répondent aux besoins de 15 collectivités rurales et , à titre expérimental, de deux fermes qui traitent ainsi les eaux de lavage de leur salle de traite. L'article présente les résultats acquis sur une station conçue pour 200 éq. hab., aprés 15 mois de fonctionnement, dont les taux de charges organique et hydraulique sont respectivement de 67% et 115%. Avec une emprise au sol globale de l'ordre de 2,2 m2/habitant, la station offre un effluent qui respecte sans difficulté les qualités suivantes : 90 mg/l de DCO, 30 mg/l de MES et presque 10mg/l de N-NK. L'élimination du phosphore est normalement très faible. Une station expérimentale, recevant des eaux de lavage de salle de traite (DCO comprise entre 700 et 1400 mg/l), implantée à la ferme fournit des résultats prometteurs qui seront très certainement améliorés par un accroissement des actuelles surfaces plantées. La filière FPR peut traiter directement des eaux usées brutes grâce aux règles d'alimentation par bâchées et d'alternance de plusieurs unités fonctionnant en parallèle qui conduisent au maintien des conditions aérobies et à la gestion du colmatage physique de surface aidée par la présence de végétaux enracinés.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
pub00002506.pdf (1.12 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02575828 , version 1 (26-05-2021)

Identifiers

Cite

D. Esser, Catherine Boutin, A. Liénard. Développement d'une nouvelle génération de filtres plantés de roseaux en France : premiers résultats. 8èmes rencontres de l'ARPE quelle station d'épuration choisir en 2005, Nice, 9 octobre 1996, Oct 1996, Nice, France. pp.10. ⟨hal-02575828⟩

Collections

IRSTEA INRAE
35 View
70 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More