Prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière : état des connaissances et recommandations - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Reports Year : 2006

Biodiversity and forest management : state-of-the-knowledge and recommendations

Prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière : état des connaissances et recommandations

Marion Gosselin
L. Bergès
Yann Dumas
  • Function : Author
  • PersonId : 748167
  • IdHAL : yann-dumas
Frédéric Gosselin
Christophe Baltzinger
Frédéric Archaux

Abstract

Preserving biodiversity is important for ethical, biological, ecological or economic reasons. This has become more urgent since biodiversity is rapidly decreasing because of global changes, most of which are caused by human activities. Forests contain a vast array of species, many of them confined to forests because of the diversity and specificity of the habitats they offer. We know that forest management influences the nature and quantity of forest habitats, species and populations: forest managers must take forest biodiversity into account and preserve it. In the 1990's, forest biodiversity was first associated with rare or endangered species, then with rare or endangered ecosystems. Nowadays, we also insist on the importance of common components and of genetic and functional diversity. That's why the recommendations here concern not only zones specifically set aside to protect rare or endangered populations, species or ecosystems (biological reserves or forest conservation areas), but also zones managed for other objectives. The first part of the document defines biodiversity, provides some data on its decline and discusses forest biodiversity issues. The second part of the document summarises the state-of-the-knowledge and proposes practical recommendations dealing with 15 major aspects of forest management: 1. Abundance and genetic diversity of a given species, tree species composition and diversity at the stand and landscape scale. 2. Stand regeneration and cutting regimes. 3. Silvicultural treatments and stand structure. 4. Young stand management. 5. Dead wood. 6. Veteran trees, cavity trees. 7. Logging practices. 8. Herbicide and pesticide use. 9. Fertilisation, soil improvement. 10. Edges, glades and other open areas. 11. Forest wetlands (riparian forests, ponds, marshes, fens) 12. Forest conservation networks. 13. Stands under natural succession. 14. Forest reproductive material. 15. Forest ungulate management.
Face à l'érosion alarmante de la biodiversité, due en grande partie aux activités humaines, et au constat des changements globaux, climatiques en particulier, il est impératif et urgent de conserver la biodiversité : d'une part pour sa valeur intrinsèque et pour sa contribution au bien-être humain, et d'autre part, en vertu du principe de précaution, pour garantir les possibilités d'adaptation des écosystèmes dans un environnement changeant. La forêt offre une contribution forte et originale à la biodiversité, par la multitude des niches écologiques et d'espèces qu'elle héberge, dont certaines à titre exclusif. La gestion forestière conditionne directement le maintien ou la perte d'habitats, d'espèces et de populations forestiers. Il est du devoir des forestiers de s'informer sur la biodiversité forestière, dans toutes ses composantes, et de la préserver. Après la conférence de Rio en 1992, il y a eu parmi les forestiers une forte prise de conscience de l'importance de la biodiversité, qui s'est traduite en Europe par le processus d'Helsinki et en France dès 1993 par l'Instruction et le Guide ONF pour la prise en compte de la biodiversité dans l'aménagement et la gestion, et par la circulaire ministérielle pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière. À l'époque, la biodiversité était vue surtout sous l'angle des espèces rares et vulnérables. L'accent est mis aujourd'hui sur l'importance de la biodiversité dans son intégralité diversité génétique, spécifique et fonctionnelle, diversité des écosystèmes ; éléments rares, éléments vulnérables et éléments ordinaires ; taxons bien connus et taxons moins bien connus. Les récents engagements de la France (Stratégie Nationale pour la Biodiversité et son Plan d'Action Forêt 2006, Programme Forestier National 2006) traduisent cette évolution. Il s'ensuit que les recommandations de ce document, en appui à l'actualisation des directives Biodiversité à l'ONF, concernent non seulement des actions spécifiques en faveur d'éléments remarquables (rares, vulnérables ou particulièrement riches) ou sur des zones dédiées (réseau d'espaces à gestion conservatoire, espaces en évolution naturelle), mais aussi l'adaptation des pratiques courantes de gestion forestière : aménagement, régimes sylvicoles, choix des essences dominantes, modalités de régénérations, martelage, exploitation, travaux sylvicoles, entretien du réseau de desserte, gestion des milieux associés, gestion des populations d'Ongulés. Après une présentation de la notion de biodiversité, de son évolution et des enjeux proprement forestiers, ce document fait le point sur l'état actuel des connaissances et les recommandations pratiques pour quinze axes majeurs de gestion forestière : Axe 1. Composition et diversité (spécifiques et génétiques) des peuplements, abondance des essences dans le paysage. Axe 2. Régénération des peuplements et régime des coupes. Axe 3. Traitement sylvicole et structure des peuplements. Axe 4. Gestion des jeunes peuplements. Axe 5. Bois mort. Axe 6. Vieux et gros bois, arbres à cavités. Axe 7. Exploitation et travaux forestiers. Axe 8. Traitements phytosanitaires (insecticides, herbicides, fongicides). Axe 9. Amendement, fertilisation. Axe 10. Milieux ouverts intraforestiers. Axe 11. Milieux humides en forêt. Axe 12. Réseaux d'espaces à gestion conservatoire. Axe 13. Espaces en évolution naturelle. Axe 14. Matériels forestiers de reproduction. Axe 15. Gestion des populations d'ongulés.
Not file

Dates and versions

hal-02588465 , version 1 (15-05-2020)

Identifiers

Cite

Marion Gosselin, Alain Valadon, L. Bergès, Yann Dumas, Frédéric Gosselin, et al.. Prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière : état des connaissances et recommandations. irstea. 2006, pp.161. ⟨hal-02588465⟩
169 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More