Etude des conditions de proliférations végétales dans la barrière hydraulique de Crépieux-Charmy (Rhône) : Suivi 2010 - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Reports (Technical Report) Year : 2011

Etude des conditions de proliférations végétales dans la barrière hydraulique de Crépieux-Charmy (Rhône) : Suivi 2010

Abstract

Au cours de la période estivale de 2010, les investigations sur les algues macroscopiques et les communautés phytoplanctoniques présentes dans les bassins de la barrière hydraulique de Crépieux-Charmy ont été poursuivies. Le suivi a concerné la physico-chimie des eaux des bassins et la dynamique du développement des algues macroscopiques et du phytoplancton, au sein des bassins 3.2, 4.2, 5.1 et 6.2 au cours de 10 campagnes de mesures effectuées entre fin-mai et fin septembre. Les bassins possèdent des eaux basiques, bien minéralisées et fortement oxygénées par les algues présentes bien que dans l'ensemble, les bassins ont été assez peu maintenus en eau au cours des différentes campagnes. La transparence ne limite les développements algaux sur la barrière hydraulique. Les teneurs en chlorophylle-a restent relativement faibles et même inférieures à celles de 2009. Elles sont inférieures à 10 µg/l, et le bassin 6.2 s'avère le moins productif alors que le bassin 3.2 est celui qui produit le plus. Les cortèges phytoplanctoniques rencontrés sont dans l'ensemble très peu abondants mais bien diversifiés avec au maximum 35 taxons et une moyenne d'une vingtaine de taxons. Les répartitions au sein des groupes algaux sont très variables pour chacune des campagnes et chacun des bassins et aucune tendance ne se dessine au cours du temps. Ces communautés sont dominées par des diatomées tout au long de la période d'étude et dans une moindre mesure par quelques Cryptophycées et Dinophycées. Les algues vertes sont très peu présentes. Les Cyanobactéries se retrouvent régulièrement dans tous les échantillons mais avec des biomasses ne dépassant pas 4,5 % de la biomasse totale. Différents taxons se rencontrent fréquemment au sein de ce groupe : Pseudanabaena, Anabaena et Oscillatoria. Différents développements d'algues macroscopiques ont été observés sur les 4 bassins suivis malgré les faibles périodes en eau des bassins. Les taxons rencontrés sont principalement Leibleina, Schizothrix et Phormidium pour les cyanobactéries et Cladophora, Zygnema et Spyrogyra pour les algues vertes. Les pourcentages de recouvrements de fond varient de 10 à 100 % et ceux de surface de quelques pourcents à 75 %. En 2010, l'ensemble de ces développements algaux, cyanobactéries et algues vertes, se rencontre principalement au fond des bassins sous forme de tapis pouvant freiner, en cas de forts développements prolongés, les infiltrations d'eau dans les massifs filtrant des bassins par colmatage des interstices. Les impacts de mises en assec plus réguliers ne sont pas discernables sur le phytoplancton ou la chimie de l'eau. Sur les algues macroscopiques les impacts semblent très minimes. L'enlèvement des matières végétales produites avant remise en eau ou pendant la phase en eau pourrait être un moyen efficace pour réduire la recolonisation des bassins par ces algues.
No file

Dates and versions

hal-02594811 , version 1 (15-05-2020)

Identifiers

Cite

Christophe Laplace-Treyture, Alain Dutartre, G. Jan. Etude des conditions de proliférations végétales dans la barrière hydraulique de Crépieux-Charmy (Rhône) : Suivi 2010. [Rapport Technique] irstea. 2011, pp.36. ⟨hal-02594811⟩

Collections

IRSTEA LARA INRAE
5 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More