Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Le volume de bois mort, indicateur indirect de biodiversité : une approche critique

Résumé : Le volume local total de bois mort est actuellement utilisé pour évaluer la durabilité de la gestion des forêts en Europe et en France, comme indicateur structurel indirect d’une des composantes de la biodiversité forestière, à savoir la biodiversité dite saproxylique. Ce descripteur du stock de bois mort est en lien avec les pressions de gestion, directement connectable à un objectif-cible de gestion forestière, mesurable au moyen de protocoles standardisés, et aisément communicable. C’est pourquoi sa pertinence écologique est remise en cause par de récentes investigations. La méta-analyse d’une trentaine de jeux de données européens a montré que la corrélation linéaire entre volume local de bois mort et nombre local d’espèces saproxyliques (coléoptères ou champignons) était globalement significative mais faible, notamment dans les forêts tempérées et feuillues. De même, la relation logarithmique entre le volume local de bois mort et le nombre d’espèces de coléoptères saproxyliques ne montre pas de tendance significative dans différentes forêts tempérées feuillues et résineuses en Europe de l’Ouest. C’est pourquoi d’autres indicateurs indirects de la biodiversité saproxylique sont à explorer, qui auraient une meilleure pertinence écologique tout en préservant leur facilité opérationnelle : volume de bois mort estimé non plus localement mais dans le paysage environnant, diversité (plutôt que quantité) de bois mort local, densité et diversité d’autres niches écologiques du cortège saproxylique (micro-habitats portés par les arbres). Nous présentons ici des premiers résultats qui montrent qu'un indicateur concurrent – la diversité de pièces de bois mort – semble un bien meilleur candidat comme indicateur de la diversité saproxylique, à une échelle plus paysagère que locale.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02598634
Déposant : Migration Irstea Publications <>
Soumis le : samedi 16 mai 2020 - 00:10:16
Dernière modification le : mardi 15 septembre 2020 - 16:22:06

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Christophe Bouget, F. Gosselin. Le volume de bois mort, indicateur indirect de biodiversité : une approche critique. Revue Forestière Française, Ecole nationale du génie rural, 2012, LXIV (5), pp.723-731. ⟨10.4267/2042/50659⟩. ⟨hal-02598634⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

20